En ce moment

Anjouan 2021 n’est ni cessible ni négociable

Maître MCHINDRA, candidat aux élections présidentielles de 2021, pour le tour d’Anjouan tire la sonnette d’alarme et explique au monde les enjeux socio-politiques liés à cette élection. En effet, depuis 20 ans les Comores ont connu un système de présidence tournante qui a eu le mérite de renouer avec la stabilité, la paix et bien sûr le développement économique.

Cependant, depuis l’élection contestée de 2016, le pays vit un régime dictatorial digne de l’époque de Staline, Mussolini et les autres…. À la tête de cette dictature, se trouve un colonel de l’armée Comorienne au nom de AZALI Assoumani.
Ce dernier incarne à lui seul La Justice, l’Administration, le sytème Bancaire du Pays, la Douane et toutes les institutions financières et Régaliennes des Comores, bref, tout est sous son contrôle, pour preuve, son cousin est le Ministre des Affaires étrangères. Son fils, commandant de l’armée, son épouse, gestionnaire des fonds du denier public qui servent à corrompre le plus grand nombre. Ses amis d’enfance, originaires du même village, Directeurs Généraux des Douanes, de la Banque des Comores, du Trésor Public, des sociétés d’Etat etc… La politique dictatoriale du Président, est soutenue par une politique clientéliste qui a fait de la corruption son fond de commerce.
Voilà résumé la politique que mène le Colonel AZALI en Union des Comores depuis le 26 mai 2016 et que nous combattons afin d’instaurer l’Etat de Droit que le peuple Comorien aspire depuis toujours. VIVE L’UNION DES COMORES SANS AZALI.

Maître Abdallah Mchindra

La Rédaction

1 commentaire sur Anjouan 2021 n’est ni cessible ni négociable

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*