Anjouan: installation avortée du nouveau directeur régional des Travaux publics

Vidéo : Qu’est qui s’est passé ce vendredi matin à Gongwamwé en présence d’une forte délégation gouvernementale ? Écoutez les explications du commissaire aux finances de l’île d’Anjouan Dr Mohamed Soule.

Mwana chintru kanguya tarava*

“…le Tpg m’a fait comprendre que l’argent destiné au paiement des fonctionnaires de l’exécutif de l’île de Ndzuani n’avait pas été collecté entièrement. Mais il m’avait promis que d’ici le 11 décembre, l’argent sera positionné. Et malheureusement, nous sommes toujours en attente”, le commissaire aux Finances de Ndzuani, Dr Mohamed Soilih dans Alwatwan du 21 décembre.
Le secrétaire général du ministère des Finances, Moussa Mladjao, aurait confié à Alwatwan ne pas être au courant de cette situation et de renvoyer la balle au tpg.
Dans un entretien accordé le 19 novembre à RTN, Dr Mohamed Soilih avait déclaré que « Ce n’est pas par ce que nous avons un trop plein d’agents comme certains le disent, que l’Union nous fait cela. Nous ne demandons que notre quotepart légale pour pouvoir payer les agents de l’état au niveau d’Anjouan. Mais quand on veut joindre les autorités nationales c’est toute une histoire. Nous avons des incompréhensions politiques qui n’ont rien avec l’administration des affaires publics ».
Jusqu’à hier matin, les fonctionnaires d’Anjouan attendaient toujours le versement du mois novembre, pendant que Mohéli et N’gazidja squattent déjà les guichets de la SNPSF à l’affût de la moindre information pour le versement du mois de décembre.
Une nouvelle mauvaise fin d’année se profile à l’horizon pour les agents de l’état à Anjouan.
Lors de la messe hebdomadaire des ministres de mercredi, le cas d’Anjouan n’aurait pas été abordé si l’on s’en tient au compte-rendu du porte-parole du gouvernement.
Toutefois une question se pose. On a bien parler d’agents de l’état sur un tout autre angle.
Le ministre de la Fonction publique, Moussa Mahoma aurait présenté au conseil, le rapport de l’assainissement du fichier des fonctionnaires de l’Etat où la commission des contrôles physiques aurait noté des anomalies inquiétantes.
Selon le porte-parole du gouvernement, ce rapport aurait révélé que des personnes perçoivent le double de leurs salaires avec un seul poste occupé, qu’il y avait plusieurs agents fantômes et des personnes qui gagnent des salaires et qui ne répondent à aucun critère. Sur ce sujet, le conseil aurait recommandé à la commission chargée du contrôle physique des agents de l’Etat et aux autorités compétentes de la fonction publique de poursuivre leur mission au niveau des îles pour que le rapport final soit rendu public dans un meilleur délai.
En poussant la compréhension du rapport du porte-parole du gouvernement ce n’est donc pas une question de surcharge du fichier des fonctionnaires de l’Etat à Anjouan qui aurait bloqué les salaires à Anjouan. Ce rapport du ministre de la fop au conseil, ne concernerait dans ce cas que la grande comore puis que le porte-parole l’a si bien dit, « le conseil recommande à la commission chargée du contrôle physique des agents de l’Etat et aux autorités compétentes de la fonction publique de poursuivre leur mission au niveau des îles pour que le rapport final soit rendu public dans un meilleur délai ».

KAY

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*