ANJOUAN-MAROC: le gouverneur de l’île a pris part dans la fête du Mawlid organisée par l’ACEM (Association des comoriens étudiant au Maroc).

Gouverneur de l'ile d'AjouanAccompagnée par le président du conseil de l’île , la première dame de la ville de Moutsamoudou et une délégation de 5 personnes du gouvernement d’Anjouan, le gouverneur de l’île, Anissi Chamssoudine se trouve au Maroc pour les accords APA ( Agir Pour Anjouan) et la préfecture de salé, ainsi saisit-il l’occasion de prendre part dans le Mawlid Annabawi organisé par le l’ACEM ce samedi 16 février 2013 à Rabat.

lors de son discours dans le Mawlid Anabawi le gouverneur a répondu un certain nombre de question posées par le comité élargi avec le président de l’ACEM. le gouverneur a d’abord remercié le courage que déplore les étudiants comoriens auprès du royaume et les a souhaité une bonne continuation.
 » j’ai jamais effectuer un si long voyage pareil de 08h de temps de vol  » dit-il, tout en déplorant à l’espoir des Comores que cela paraîtra catastrophique l’échoue d’un étudiant comorien au Royaume marocain.

la question la plus attendue au gouverneur reste celle de l’austérité de la carte de séjour et l’absence d’une mission diplomatique au Maroc.
« tout étranger dans un pays est attendu à accomplir des missions, la carte de séjour reste donc une fatalité » a ajouté le gouverneur. il a de même montré qu’il s’agit des énigmes qui mérite l’intervention de l’affaire étrangère comorienne. cela a effrayé les comoriens du Maroc en raison qu’il ne s’agit point de la première fois dont cette requête est posée devant les responsables comoriens qui s’y rendent au Maroc. Et malgré cela se prétendait en vain.

le gouverneur a aussi déploré une richesse à l’égard des louanges qu’il a prouvé auprès des autorités marocaines pour la bonne comportement des étudiants comoriens et cela ne lui parait pas étrange. Toutefois il a mis l’accent sur le respect de la nation.
Outre, il a montré qu’il a voulu savoir comment vivaient les comorien du Maroc et ça lui reste une bonne opportunité d’avoir pris part dans la cérémonie de Mawlid.

Ensuite, le gouverneur Anissi Chamssoudine a mis l’accent sur le retour de tout un chacun une fois avoir mis fin les études. »il faut savoir retourner après l’achèvement des études au lieu de demeurer ému car des filles aussi jolies se trouvent au Comores » a-t- il souligné. l’arrivée du gouverneur au Maroc n’a-t-elle pas mis l’ACEM dans le dilemme ???

Abou Ramzane
Maroc

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*