En ce moment

Anjouan promet le feu et le sang si Azali persiste à casser l’unité nationale

Opinion libre: Oui, l’île est soumise à la terreur quotidienne et les indicateurs du régime de chaque village dressent les listes de ceux qui doivent aller en prison s’ils n’ont pas déjà quitté l’île.
L’île de Mayotte continue à accueillir des dizaines de personnes persécutés par mois, chiffres qui seront multiplés par dix ou plus à mesure que les pseudo élections présidentielles anticipées s’approchent.
L’opposition existante est de jour en jour affaiblie, dimuniée, et ballôttée entre fiction et manipulation.
Certains seraient même tentés de vouloir aller se présenter aux éléctions d’AZALI, celles dites antcipées de 2019.

Anjouan est convaincu qu’AZALI veut simplement écarter les anjouanais de la chose politique. La situation est trop tendue pour espérer un dialogue sincère.
AZALI force à la considération séparatiste afin de justifier une condamnation des dirigeants de l’île et permettre à ses complices de légitimer l’étouffememt de l’île à tous les niveaux.
En acceptant des élections anticipées taillées à la mesure d’AZALI, l’opposition et la Communauté internationale s’aligneraient sur la fin de l’unité nationale, la destabilisation de la région de l’océan Indien et de l’Afrique de l’ EST.

Afin d’éviter une hécatombe, j’appelle à une action de haut niveau des pays amis et voisins des Comores pour arrêter la vision hitlérienne d’AZALI.
D’un revers de la main, il a balayé toutes les recommandations de l’Union Africaine dans les mesures d’apaisement.
Nous appelons les activistes d’Anjouan à la retenue et que la seule voie légale reste la mobilisation populaire pour une désobéissance civique contre la dictature.
Nous privilégions l’opération l’île morte à durée indéterminée juqu’à la restauration de l’Etat, notamment le rétablissement de la Cour Constitutionnelle, la préservation des libertés humaines, le respect de la constitution issue des accords de Fomboni.

BEN ALI.

4 commentaires sur Anjouan promet le feu et le sang si Azali persiste à casser l’unité nationale

  1. S’ il vous plait nos chers frères Comoriens ne vous entretuez pas, faites la paix entre vous , faites comme nous ici à Mayotte , nous faisons l’ amour mais pas la Guerre .
    Et Profitez bien bien et vivez bien de votre union de Comores LIBRE ET INDÉPENDANTS .
    Dites nous si vous n’ arrivez pas à vous entendre , nous les Mahorais sommes prêt à être votre FOUNDI pour vous réconcilier et vous unir que pour le meilleur et le bonheur de votre union hypocrite et pleine de haine entre vous .

  2. Je ne savais pas qu’Anjouan était aussi importante pour prétendre mettre le feu et déstabiliser toute la région indianocéanique. Il est vrai que tout le monde sait que certains anjouannais probablement comme vous, M. BEN ALI et ces piètres individus d’Azer et de Chaabane sont réputés par leur violence viscérale. Dans tout l’Archipel, vous représentez une terreur froide. Mais, je puis vous le promettre que cette fois-ci vos menace et votre désir de violence ne passeront plus. Vous pouvez continuer à vous cacher à Mayotte et d’appeler vos condisciples de la terreur à défier l’État comorien, mais le jour où vous tenterez de mettre vos menaces à exécution, vous serez châtiés avec la sévérité qui se doit à des monstres notoires comme vous. J’espère que les autorités actuelles sauront prendre leurs responsabilités pour vous neutraliser avec vos gourous.

  3. je crois que tu as raison mais au lieu que ce soit opération ile morte pour une durée indeterminée ça doit etre opération iles mortes jusqu’à ce que Azali et sa bande se reveille de leur longue sommeil et je reste convaincu qu’il n’ya pas meilleur moyen d’y parvenir comme la désobéissance civile

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*