Anjouan serait-elle en état de siège ?

Le Communiqué du commandement de la gendarmerie.

Plusieurs dizaines de familles dont des mineurs vont passer la nuit du réveillon à la gendarmerie pour avoir choisi d’aller pique-niquer en dehors de Mutsamudu, la capitale d’Anjouan.

Nous avons aussi grillé quelques langoustes. Quel mal ça fait?
Nous avons aussi grillé quelques langoustes. Quel mal ça fait?
Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le tort de ces personnes est d’avoir voulu célébrer comme il  se doit la fête du réveillon loin de la ville. Les uns avaient choisi  de s’isoler sur  l’île de la scelle, d’autres comme beaucoup d’entre nous avons choisi de rester en périphérie, histoire  de griller tranquillement des mabawas et se préparer à la fête pour ce soir.

Finalement c’est au sein de  la caserne de la gendarmerie que tout ce beau monde  passera le festin ce soir. Certains pique-niqueurs dont des mineurs sont interpellés et conduits manu militari dans des camions à la gendarmerie de

Le Communiqué du commandement de la gendarmerie.
Le Communiqué du commandement de la gendarmerie.

Mutsamudu avec leurs Mabawa et Ntrovi. Ils vont certainement passer la plus mauvaise des soirées au gnouf et cela malgré le fait qu’ils n’ont violé aucun interdit. Du moins si l’on s’en tient au communiqué du capitaine Charaf Souffou, commandant du groupement de la gendarmerie nationale d’Anjouan, distribué aux médias locaux vendredi 30 décembre 2016.

Le communiqué  en question ne mentionne nulle part qu’il était interdit de pique-niquer en famille ou entre amis. C’est d’ailleurs en grillant quelques ….. Que Comores-Infos a été informé des interpellations. Comme quoi tout le monde s’attendait à tout, sauf à cela. Nous l’avons donc échappé de justesse.

Des sources concordantes confirment par ailleurs que plusieurs véhicules de Comores Télécom auraient été réquisitionnés par la gendarmerie pour veiller au grain en cette soirée du 31 décembre. Pourquoi donc cette montée soudaine de l’adrénaline de nos forces dans une île qui vit dans la paix et la sécurité?

D’où vient donc l’idée d’instaurer un état de siège à Anjouan en cette soirée universelle de fin d’année ? Ce qui devrait pourtant être un simple contrôle de routine renforcé pour sécuriser la population et passer une belle soirée de réveillon, tournerait-il très rapidement à une soirée cauchemardesque pour les anjouanais ?

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*