Apologie de la médiocrité

wpid-screenshot_2015-12-22-09-40-03-1.png

Il était le chauffeur personnel de Bob Denard. Il a arrêté ses études en classe de 6 ème et a quitté la sinistre Garde Présidentielle avec le grade de caporal mais rêve de devenir Président de l’Union des Comores. Oui, le caporal promet à la région de Hambou de terrasser le colonel et le général et de prendre d’assaut le palais de Béit-Salam. Le caporal Bourhane est quinquagénaire et se présente comme le candidat du « changement » mais c’est un homme du passé :

image

Il est l’un des symboles des complicités incestueuses entre les collabos comoriens et les mercenaires. Il fait partie, avec Msaïdié, Boléro et autres Mzimba, des anciens protégés de Mohamed Said Abdallah Mchangama, l’homme de l’affaire Ashley et du scandale Intertrade. C’est l’ancien ministre des Finances de Djohar qui a lancé Bourhane en politique au début des années 90.

Le Président de la République doit être un rassembleur or Bourhane n’a eu de cesse de diviser le Hambou pour des petits calculs politiciens : il a détaché le quartier de Troumbéni de la ville de Mtsoudjé pour en faire un village à part lorsqu’il était Ministre de l’Intérieur

Il se présente comme un homme pieux mais ses relations avec l’argent sont plutôt sordides à en croire les révélations du blog le Mohélien : « Et ces 800 millions de francs comoriens remis par le Qatar pour la construction de mosquées ? Notre homme n’a construit qu’une mosquée, chez lui à Singani, et une autre, à l’Assemblée de l’Union des Comores » www.lemohelien.com jeudi 23 juillet 2015.

Le caporal Bourhane est le candidat favori de tous les Raspoutine des Comores qui voient en lui une proie facile du fait de ses insuffisances intellectuelles.

Les ambitions du caporal Bourhane incarnent jusqu’à la caricature la dévalorisation de la fonction présidentielle aux Comores. Ceux qui à l’instar de Said Hassane présentent le caporal comme un Homme d’Etat (l’expression la plus galvaudée aux Comores en ce moment) et claironnent que « Bourhane Hamidou incarne la nouvelle génération politique qui sait conjuguer une ambitieuse passion pour la vie de la cité » (blog Comoresplus) ne font en fait que l’apologie de la médiocrité et rendent un mauvais service à la jeunesse. « Ne faites pas des études et vous deviendrez Président ». Tel est le message de la candidature du caporal Bourhane

Hadji Anouar, Montélimar (France)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*