Appel à l’action et non à la démission des autorités 

Opinion libre :

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

En racourci, je m’efforce de dresser un tableau de la situation sociale de Bimbini, un village d’Anjouan, de l’archipel des Comores.

Fondé sur une base solide, le village fait parti des rares milieux ruraux à réaliser des miracles malgré une situation géographique moins favorisée par la nature. 

 Cul de sac prise entre les colines et ouvert à la mer, Bimbini ne fera aucune resistance lorsque les éléments de la nature se déchaineraient: la mer, le vent…
La grande vision des maitres fondateurs a favorisé l’émergence d’une conscience à l’unité, à l’action et à la quête de la culture. Nombreux sont les communautés qui ont reconnues ce reservoir culturel et d’intégrité et d’avoir pu se former et former leurs enfants à Bimbini.
Cependant, dans ces dix dernières années, Bimbini a sombré dans les incivilités qui, faute d’une autorité affirmée, la colonne vertébrale d’une société vivante s’est fissurée et sans sursaut, risque de se briser à jamais.

Notre jeunesse a été détournée par les méfaits du séparatisme qui a tué le respect, un principe fondamental de l’humanisation de l’homme. L’école de la rue a pris le dessus, la violence s’impose et l’autorité locale, politique, religieuse reculent à grands pas.
Et pourtant, une lumière germe de ce chaos et les jeunes semblent avoir réalisé le mal, l’atteinte à la fierté de Bimbini. Des actions sont entreprises  avec détermination: l’assainissement du village.  La reconnaissance de la faute de trop par les jeunes qui envisagent un rassemblement général et officiel dans les jours à venir pour faire le deuil du Grand SALIM ABDALLAH MCHINDRA: RECONNAISSANCE- PARDON- RECONCILIATION.

Je salue cette grande victoire de la raison.
J’appelle ces mêmes jeunes à s’acharner sur une lutte sans merci contre le trafic, la consommation des produits illicites (drogues, alcool,…). C’est non seulement nécessaire, c’est surtout salutaire.

J’appelle à des assises de tous les acteurs sociaux de Bimbini pour la moralisation de notre histoire, des réformes sérieuses et l’instauration d’une autorité locale digne. Une autorité locale crédible qui se ferait accompagner par l(‘exécutif d’Anjouan.

Est ce le début de la fin de la crise de notre Bimbini toujours débout?
BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*