Appel à un ancien Président de l’Union des Comores et ancien Chef d’Etat Major de l’armée comorienne pour une opposion groupée

Message à un adversaire, mais non un ennemi: Excellence Monsieur L’ex Président de la République des Comores, Colonel ancien Chef d’Etat-Major des Forces Comoriennes, vous avez dans le cadre de vos responsabilités renversé le Président par intérim Tadjidine Ben Said Massounde négociait avec les représentants de l’île d’Anjouan, une des trois îles qui forme l’Union des Comores, une autonomie plus grande, voire l’indépendance.Nous étions en 1999.une_revue_de_troupes_a_l_etat_major_de_l_and_ph_archive_

Nous avons été vous et moi des adversaires politiques, moi j’étais du côté de SAÏD SAÏD HAMADI, avec lequel nous avions organisé un Gouvernement en exil à Mayotte.

J’ai toujours respecté l’Homme et le militaire que vous étiez, depuis hélas vous avez un peu oublié cette déontologie qui nous est propre: tout pour l’ETAT,rien pour NOUS!

Mais ceci est un dossier à régler avec ALLAH, non avec nous pauvres humains, aujourd’hui, je veux réveiller votre fibre patriotique, que je sais toujours intacte, oui, Président, l’Union des Comores est en danger, pourquoi?

Le grand vizir AHMED MOHAMMED SAMBI, souhaite se présenter aux élections présidentielles de 2015 et 2016, alors que c’est le tour de la Grande Comore! Je me suis posé la question plusieurs fois pourquoi se présenter?

Parceque voyez-vous l’esprit cesséssion d’Anjouan est toujours dans sa tête, pour celà créer des incidents, qui obligent les forces de sécurité d’intervenir, puis devant la montée des graves incidents de personnes et de biens, créer la base de la guerre civile. Pourquoi?

Parceque cher Président, les résultats des recherches pétrolières et gazières, démontrent que les sources se trouvent sur les sites compris entre Mayotte, Anjouan, Le Mozambique et les îles éparses. Imaginez cher Président, le Colonel ABEID avec comme monnaie d’changes des sites de production…..?

Aussi, Excellence, Mon Colonel je me permets de faire appel à votre esprit patriote, pour mettre en place une plate forme avec Madame MOINAECHA YOUSSOUF DJALALI, puis tous ceux qui représentent la grande Comore et aussi Mohéli, pour faire barrage à cette intrusion de force de celui qui se prend pour l’ayatollah des Comores. des erreurs ont été faites par vous et votre équipe, mais si vous comprenez l’importance de cet appel, vous vous apercevrez que la population tiendra compte de votre volonté de donner aux Comores la démocratie et le développement qu’elles méritent, car en spécialiste des problèmes de la zone, je peux vous assurer que cette attitude de Sambi, homme intelligent, subtil et puissant, ne concorde pas à sa personnalité.

Oui, je n’ai pas honte de vous tendre la main, car les Comores valent largement un peu de concession et j’en suis fier.

Philippe Divay

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*