En ce moment

Appel au Boycott des investitures

Communiqué :
Dans quelques jours, les 23 et 26 Mai 2019, normalement, la mouvance présidentielle va passer au 2e acte dans la validation de son hold-up électoral réalisé les 24 Mars et 21 Avril 2019 par les investitures de ses gouverneurs et président autoproclamés.

Le cadre est voulu majestueux, dans des stades, à la Kim Il Sung et ce, en cette période censée être un double recueillement : le mois sacré du Ramadan et le pansement des blessures à la fois économiques et écologiques dues au récent cyclone Kenneth. Fidèles à leur position de
rejet des résultats officiels du scrutin du 21 Avril 2019 pour le Gouverneur de Ngazidja, ABOUDOU SOEFO et ceux qui étaient autour de sa candidature, réaffirment encore une fois,
que SITTI FAROUATA n’a pas été légitimement élue gouverneure de l’Ile autonome de Ngazidja le 21 Avril 2019. Aussi, tiennent-ils, par le présent appel, à s’adresser :

Aux électeurs qui ont apporté leur suffrage au candidat ABOUDOU SOEFO.
A ceux dont l’abstention a été validée en suffrages exprimés en faveur de Farouata par la magie de la fraude électorale.

A l’ensemble des citoyens qui aspirent voir notre pays, Les Comores renouer avec la démocratie et l’Etat de Droit ;
Pour leur demander de s’unir dans une opération de BOYCOTT DE CES INVESTITURES DE LA
HONTE.

ABOUDOU SOEFO et ceux qui étaient autour de sa candidature vous remercient pour
l’attention que vous portez à cet APPEL.
Fait à Moroni le 18 Mai 2019

3 commentaires sur Appel au Boycott des investitures

  1. C’est ridicule, les jeux sont faits, et vous êtes toujours là à ressasser votre déception.
    Le boycott, vous auriez dû le faire dès le début.
    Et en plus vous osez nous parler de « retour à la démocratie ».
    Dites plutôt que vous êtes un nostalgique des temps passés qui voit sa proie lui échapper.
    Les comoriens n’ont rien à gagner à vous faire confiance car vous êtes tous comptable de notre situation actuelle.
    Alors cher monsieur, un peu d’humilité.

  2. À partir de ce jour d’investiture,ils sont chefs de l’île et de l’état comorien.
    On ne peut pas effacer ce jour.
    Manifester ce jour d’nvestiture n’est pas mauvais.Mais boycotter ce jour est impossible.
    On ne compte qu’une date ,le commencement.
    Comment boycotter?Qui peuvent boycotter?C’est logiquement une guerre ce jour.

Répondre à Mao Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*