En ce moment

Après la dernière grève des commerçants, les organisations patronales remettent leur rapport de propositions

Le 27 janvier 2020, les organisations patronales et le syndicat des commerçants avaient amorcé un mouvement de grève qui aura duré trois jours. Des discussions ont alors été engagées entre les opérateurs économiques et le gouvernement pour aboutir à certaines mesures d’accompagnement. C’est suite aux nombreuses rencontres qui ont eu lieu que le ministre de l’économie, des investissements, de l’énergie, chargé de l’intégration économique, du tourisme et de l’artisanat, porte-parole du gouvernement, Houmed M’saidié a reçu ce matin, des mains des représentants des organisations patronales (Modec, Opaco, Ankiba, Synaco…), le rapport qui contient les différentes propositions faites pour accompagner les hommes d’affaires et instituer le dialogue entre le secteur public et le secteur privé. Selon les explications fournies par la présidente de la nouvelle Opaco, le rapport contient 32 propositions de mesures à connotation commerciale, 7 mesures en ce qui concerne les commandes publiques et 4 autres pour le secteur pharmaceutique.

Pour Sitti Djaouharia Chihabiddine, les difficultés rencontrées par les opérateurs économiques concernent le non respect des procédures et la hausse des différentes taxes. Pour veiller sur le suivi des mesures, les patrons proposent la mise en place d’un comité de pilotage présidé par le ministre de l’économie et des investissements, supervisé par l’Uccia et qui voit la représentation des différentes organisations patronales. Une autre proposition parle de la signature d’un contrat de 6-12 mois afin que chaque partie prenne conscience des obligations qui sont les siennes avant de procéder à une évaluation. Les représentants du secteur privé ont exprimé leur satisfaction quant au déroulement des négociations et à l’intérêt manifesté par le gouvernement pour dégager des solutions aux fins d’accompagner les investissements. Ils ont annoncé leur volonté de continuer le dialogue pour faciliter les échanges entre secteur public et secteur privé.
Satisfait du travail fourni par les organisations patronales, le ministre, Houmed M’saidié souhaite une rapide opérationnalisation des mesures convenues et pour y parvenir, il promet de revenir rapidement vers le secteur privé pour la signature de l’accord cadre.

Ministère de l’économie

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*