Après la violence au Lycée, 6 militaires sont aux arrêts

Le peloton d’intervention de la gendarmerie nationale (Pign) a effectué une descente sanglante au Lycée de Moroni avant-hier et a fait des dégâts incommensurables en utilisant des balles à blanc qui ont fini par blesser un élève. Les violences de l’armée sont devenues monnaie courante, mais cette fois, six militaires sont en arrêt disciplinaire, car ils sont identifiés comme étant les auteurs de la violence. En effet, une vidéo sur Comores infos montre à quel point ces militaires étaient violents envers des jeunes élèves non armés. En attendant une éventuelle radiation ou autres rétrogradation, ces voyous en kaki sont en arrêt pour 40 voire 60 jours. Des sources anonymes laissent penser qu’ils seront sévèrement sanctionnés parce que la nouvelle orientation politique des nouvelles autorités ne permet pas l’usage disproportionné de la violence. Pourvu que ces arrestations ne soient que de la poudre aux yeux de la population.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*