Arrestation de quatre Comoriens munies de quatre vrais passeports français avec des fausses photos d’identité

arrestationUne fausse photo d’identité sur un vrai passeport voilà la nouvelle méthode utilisée par les passeurs comoriens. Ce jeudi quatre comoriens ont été arrêtés à Madagascar à l’aéroport international d’Ivato.

 

La police des frontières D’Ivato a arrêtée les quatres Comoriens qui voulaient réjoindre la France, munies de quatre vrais passeports français, mais avec des fausses photos d’identité, dans la nuit de jeudi. Un resposable de la police explique qu il ignore en ce moment de l’enquête ces comoriens ont pu être en possession de ces passeports mais s’ils sont passés par Madagascar cela s’explique par l absence de vol direct entre Les Comores et La France ; « Nous avons appréhendé douze personnes en possession de vrais passeports, mais avec des fausses photos d’identité du 15 au 31 décembre. Certaines d’entre elles sont en transit tandis que d’autres résident à Madagascar. Mais la majorité est d’origine comorienne » a précisé la source auprès de la Police des frontières.

 

D’après une autre source de l’aéroport international d’Ivato, ce sont les compagnies aériennes elles-mêmes qui ont fait monter la pression, pour que les forces de l’ordre redoublent de vigilance. « Des compagnies aériennes effectuant les trajets Antananarivo – Paris et Antananarivo – Marseille ont déjà payé des milliers d’euros d’amende, après que des éléments de la Police des frontières françaises aient découvert des personnes munies de passeports falsifiés dans leurs avions » confie la source. Un responsable La police des frontières a confirmé à demi-mot ce propos. « Il n’est pas impossible qu’il y ait des complices de ces clandestins à l’aéroport d’Ivato » a t-il avancé.

Les quatres Comoriens sont actuellement en prison en attendant la fin de l’enquête menée par le service central des enquêtes à Anosy de Madagascar.

Misam comores-infos

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*