Arrêt de la construction du pole mère enfant à El-Maarouf L’AFD déplore une décision unilatérale

​Le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Daniel Lubeth, a interpellé le ministre de la santé sur la décision du gouvernement d’arrêter la construction du pôle mère-enfant au centre hospitalier national El-Maarouf, par un courrier la semaine passée.

Mr Lubeth a  regretté que cette décision ait été prise «unilatéralement», «sans aucune consultation». Il a souligné que l’AFD n’a pas été intégrée des réunions qui auraient «permis de comprendre les motivations, analyser les conséquences et trouver des solutions alternatives».

«Cela heurte l’esprit de concertation qui a toujours prévalu dans les relations de l’AFD avec les autorités comoriennes, tout particulièrement dans le secteur de la santé aux Comores », a rappelé le directeur de l’AFD dans ce courrier.

Mr Lubeth a aussi noté qu’en plus de « l’impact négatif sur la réduction de la mortalité maternelle et néonatale », « l’arrêt du projet représenterait aussi une perte financière pour le pays».

Il a souligné que l’Union européenne pourrait interpréter cette décision comme une remise en cause de la réalisation du projet, surtout qu’il est irréaliste de lancer un nouvel appel d’offres et de réaliser la construction avant décembre 2017.

Pour rappel, à la mi-octobre, le conseil du gouvernement avait décidé de suspendre la construction des bâtiments pôle mère enfant du projet d’appui au secteur de la santé aux Comores (PASCO), financé par l’Agence française de développement. Le gouvernement a laissé entendre qu’il envisageait une reconstruction globale des services dont les bâtiments sont en état de délabrement.

Le ministre de la santé, Moussa Mahoma, avait informé l’AFD par courrier et invité l’agence à se réunir pour « examiner les dispositions administratives et techniques pour le recadrage des financements destinés à la construction du pole mère-enfant ».

Alhamdi A. Hamdi /LGDC 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*