En ce moment

Assemblée générale de l’Union des Mecks : Bacar Mvoulana succède Sidy Omady au poste président du CA

Son mandat étant arrivé à terme, Sidi Omdy passe le relais à Bacar Mvoulana élu par 42 sur 50 voix, sans la Meck Moroni qui a claqué la porte. Le vote s’est déroulé dimanche dernier suite à une assemblée générale ordinaire dont le bilan affiche une forte croissance de ses membres. L’Union des Mutuelle d’épargne et de crédit ya Komor a vus ses fonds propres passer à 9 Milliards 27 millions francs comoriens contre 7 Milliards 820 millions en 2017. Pour l’exercice 2018, le Réseau a dégagé un coefficient de solvabilité de 42% (largement au dessus de la norme prescrite de 10%) contre 43% en 2017.

A l’issue d’une assemblée générale annuelle et ordinaire de l’Union des Mecks tenue dimanche dernier à Moroni, Bacar Mvoulana est élu président de ce premier réseau de micro-finance.
Il était le seul candidat puisque celui de la Meck Moroni avait désisté
avant que son institution n’ait claqué la porte en signe de protestation
contre les conditions de l’élection. Ainsi sans la Meck Moroni, Bacar
Mvoulana obtient 42 voix sur 50 participants. Il succède Sidy Omar à la
présidence du conseil d’administration. Il a été constaté qu’en termes consolidés au 31 décembre 2018, les épargnes mobilisées, se chiffraient à
un peu plus de 27 Milliards 900 Millions, pour un encours de crédits
évalué à un plus de 23 Milliards 23 Millions.

Par rapport aux membres, il a été révélé que le réseau mutualiste a
connu une croissance de chiffrée à un peu plus de 109 Milles adhésions
(ou membres) au 31/12/2018 contre 99 Milles membres en 2017. Quant aux
fonds propres consolidés fin 2018, ils sont de l’ordre de 9 Milliards 27
millions contre 7 Milliards 820 millions en 2017. Pour l’exercice 2018,
le Réseau a dégagé un coefficient de solvabilité de 42% (largement au
dessus de la norme prescrite de 10%) contre 43% en 2017.

Dans son discours, le président sortant indique que le Réseau a pu
poursuivre sa politique d’inclusion financière et de rapprochement des
services aux populations bénéficiaires. Pour lui l’ouverture des
services de Ouzioini, Ntsoudjini et Chezani en est la parfaite
illustration. « Des avancées importantes ont été enregistrées »,
annonce-t-il.

Mohamed Youssouf qui parle au nom du président du Comité de
surveillance en voyage privé, affirme que durant l’exercice 2018, tous
les contrôles ont été sanctionnés par des rapports contenant
l’exhaustivité des observations et des recommandations émises. D’après
lui, le faible taux de suivi des recommandations des rapports d’audit (qu’ils soient internes ou externes) : Un niveau de priorité est
attribué aux recommandations résultant des travaux d’audit, en fonction des incidences. Sur la base des différentes missions d’audit menées, il a été conclu qu’il est indispensable d’améliorer la gouvernance et la gestion des risques des domaines inspectés. Des améliorations doivent être y apportées pour permettre ainsi à l’audit interne d’avoir
l’assurance raisonnable que la gouvernance et la gestion des risques
sont adaptées et que les contrôles sont efficaces.

Selon lui, il a été constaté que les recommandations adressées aux
Meck de base et à la Direction Générale ne sont que partiellement
suivies (et parfois non), ce qui dénature la qualité des contrôles. Il
regrette qu’aucune sanction ne soit appliquée. Le niveau d’implication
des organes délibérants est faible, voire même inexistant pour certaines
caisses de base et à la Direction Générale. Toutefois il indique que
durant l’exercice 2018, le réseau Meck a poursuivi les activités qui lui
sont assignées. Ces activités ont fait l’objet de contrôles par les
instances et équipes habilitées, à savoir le comité de surveillance et
la direction de l’audit interne de l’U-Meck, conformément à leurs
prérogatives en matière de surveillance du réseau.

Ibnou M. Abdou/Alwatwan

1 commentaire sur Assemblée générale de l’Union des Mecks : Bacar Mvoulana succède Sidy Omady au poste président du CA

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*