ASSISES DE LA DIASPORA NON AU BOYCOTT

A la veille des assises de la diaspora  une poignée de personnes à la recherche d’une reconnaissance appellent au boycott de l’évènement. Ceux qui prônent le boycott se situent consciemment ou inconsciemment dans une perspective qu’on peut qualifier de « stupide ».

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Ceux qui appellent au boycott proposent quoi en échange, rien et rien que des paroles, ils sont incapable de s’unir sur d’autre causes nobles. Pendant  les  inondations qui ont frappé le pays : la diaspora s’est mobilisée et  les jeunes organisaient  des collectes mais vous ne les avez pas vu et pourquoi ?  En réalité ces personnes  veulent juste qu’on parle d’eux  ils sont à la recherche d’une existence politique c’est pour ça qu’ils ne proposent rien pour le pays et la diaspora comorienne dans son ensemble.

L’idée des assises est  parfaite peut être il aurait fallu que le gouvernement de l’union  l’organise au lieu du gouverneur mais  la diaspora comorienne est majoritairement de la grande comore donc on ne voit pas le mal d’une telle chose qui est partie sur une bonne volonté. L’initiative est louable l’en jeux est énorme la participation active de la diaspora d’une manière intelligente à l’investissement aux Comores et faire parler un peu du pays et de ses atouts  pour faire venir des futures investisseurs.

Le pays n’a plus besoin des homes qui appellent au boycott mais d’homme et femme avec des réelles compétences dans différents domaines surtout dans les domaines scientifiques et économiques qui sont capable de proposer des projets;  et non des historiens aux histoires courtes et d’homme de lettre aux plumes sans lecteurs.

Misam – Comores-infos

3 commentaires sur ASSISES DE LA DIASPORA NON AU BOYCOTT

  1. Quant on est persuade que Ngazidja a besoin d’hommes et femmes avec des reels competences scientifiques et economiques, cela montre qu’on est d’accord que ceux qui dirigent cet Ile sont bien des bidons incapables de rien. et ce voiyage de France pour organiser des assises avec des notables Za mila nantsi confiement bien l’ecrit de cet article. dommage que l’auteur n’etait pas en mesure de faire face a Mouigni Baraka pour lui dire cette verite en face..

  2. Dire que la communauté Comorienne de France est majoritairement WANGAZIDJA est très reducteur pour la diaspora car aujourd’hui car nul part dans nos pièces d’identité ne figure Mgazidja, Mdzuani, Mwali ou Mmaoré et c’est bien comme car on est tous des Comoriens et il faut que vous l’intégriez dans vos crânes. Mouigni baraka dilapide les comptes de l’Ile de Ngazidja pour une opération de com et satisfaires certains egos de la part d’une petite minorité de la diaspora. vous parlez des hommes et des femmes avec des réelles compétences scientifiques, tu as tout à fait raison car tu es vient par cette affirmation qu’on est dirigé par des incapables vu que nous n’avez ni projet ni autres perspetives de développement. Pauvre Comores!!!!

  3. Kam Hantsi o ulaba, ba e diaspora y heya ndzima. Zabari hindri mtso utsanganya ne association ylo reconnu. Ngamuandzao mhibé ma pessa yahé shéyssiwa. M’hibi mali yo douani, eya pvaha ngamtsahao mrihoumissé? O Mdji wa tsudjini ngawu tsahao utembeyé farantsa? Kamtsu ona haya? Mnezimgu odjo mlivani é riba mwayila niyo mwi ilawo. Si ngaridja lewa she y pandé shantsi.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*