Assises nationales : la présidence tournante pourrait être réformée

La présidence tournante entre les îles était l’un des points les plus attendus des assises nationales aux Comores. Il a été discuté jeudi en présence du président Azali. Les recommandations des experts nationaux mentionnent la nécessité non pas d’annuler la tournante, mais de la réformer. Une réforme qui entraînerait de nombreux changements clés.

Le débat sur la présidence tournante entre les îles était l’élément le plus attendu avec une crainte d’instabilité si elle venait à disparaître. Elle reste, mais change.

Il a été indiqué qu’un mandat présidentiel de cinq ans était insuffisant donc il passerait à sept années au terme desquelles, un président d’une autre île pourrait être élu ou pas, car autre nouveauté, le mandat présidentiel serait désormais renouvelable.

Par ailleurs, les recommandations préconisent la suppression des postes de vice-présidents au profit des gouverneurs de chaque île.

Pouvoirs présidentiels renforcés

Seulement les gouverneurs seront nommés par le président et non plus élus comme c’est le cas actuellement. Ces mesures visant à assurer une continuité dans la gouvernance renforceraient considérablement les pouvoirs du président de la République qui pourrait rester en fonction quatorze ans au lieu de cinq.

Il a également été proposé aux Comoriens de supprimer la Cour constitutionnelle dont les prérogatives seront reprises par la Cour suprême. L’opposition dénonce une confiscation évidente des assises par le président Azali à des fins personnelles. Néanmoins, à ce stade, ce ne sont que des recommandations et non des lois ni des amendements de la Constitution.

RFI

3 commentaires sur Assises nationales : la présidence tournante pourrait être réformée

  1. j veux pas entrer dans le debat de l islam si nous les comoriens on est musilman c’est notre debat c’est qui est urgent c’est de montrer a ses voleurs que ce paye qui est le comore nous aprtiennes tous mes chers patriotes agageons nous la bataille pour la patrie

  2. Les trois ans qui nous restent avec Azali comme Président demeurent un lourd fardeau n’en parle pas si il nous impose en plus d’autres années de mauvaise gouvernance . C’est le pire président que les Comoriens n’ont jamais eu , le moment est venu pour que les patriotes se soulèvent pour La Défense de nos vies , de nos institutions et de nos libertés. Vive les comores i

  3. Le cynisme du tyran, le colonel azali assoumani mougabe.

    Cet individu malhonnête, criminel et voleur ne laisse personne indifférent. En effet, le peuple comorien est scandalisé en découvrant sur France 24, des images de personnes participant aux assises alors qu’ils sont morts il y a une décennie.
    Dans quel intérêt le tyran utilise t-il des personnes mortes dans les assises ?
    Les autorités comoriennes croient-ils à l’islam ?

    En politique, il est plus nécessaire de mentir aux électeurs. Car, nous sommes dans l’air de la communication. Le peuple est considéré comme une marchandise. C’est pourquoi les politiciens arrivent toujours à tromper leurs clients qui sont les électeurs.

    Il faut dire que les Comoriens sont horrifiés en découvrant que le dictateur azali assoumani mougabe dans ses meetings des assises utilise des images de personnes mortes pour gonfler les nombre de participants. Cette stratégie indigne consiste à montrer au reste du monde que les comoriens assistent massivement aux assises.
    Par ailleurs, cette mise en scène macabres des Comoriens décédés depuis longtemps montre que certains oulémas et les autorités comoriennes ne croient plus du tout à l’islam. Ces hommes et femmes sont minables. Car, ils sont prêts à échanger leur foi contre un petit moyen d’existence. Regardez donc, « polititia Comores : les assises nationales de décembre 2017,un rendement. Vous verrez dans les premiers rangés plusieurs personnes décédées il y a une décennie. Il faut souligner que le dictateur azali assoumani mougabe est prêt dans ce contexte à détruire l’islam pour rester au pouvoir. Malheurs donc, aux pays musulmans qui le soutiennent.

Répondre à repiblique Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*