Attentats à Paris : Ikililou Dhoinine attristé par les événements

wpid-screenshot_2015-11-20-05-36-55-1.png

Le chef de l’Etat s’est rendu mardi matin à l’ambassade de France à Moroni pour présenter ses condoléances au peuple français, suite aux attaques terroristes survenues à Paris vendredi dernier et qui ont fait 129 morts et 250 blessés.

image

Ikililou Dhoinine a présenté hier ses condoléances au peuple français suite aux attaques terroristes survenues à Paris vendredi et qui ont causé la mort de près de 129 personnes, sans compter les nombreux blessés graves. C’est accompagné du ministre des relations extérieures, du ministre de l’intérieur et de son directeur de cabinet que le chef de l’état s’est rendu hier mardi, à l’ambassade de France.

Dr Ikililou a exprimé « la solidarité du peuple comorien au peuple français » et présenté les condoléances envers les familles des victimes, en présence du représentant de la France aux Comores, Robby Jude.

Le niveau d’alerte est extrêmement élevé en France et ailleurs depuis ces événements tragiques qui ont fait des centaines de victimes. La sécurité a été renforcée aux abords des représentations diplomatiques françaises.

A Moroni, des dispositifs supplémentaires ont été pris par les autorités. Des éléments du peloton d’intervention de la gendarmerie nationale sont venus renforcer la sécurité de l’ambassade, gardée  par une société privée.

Fichées par les services occidentaux sur la liste rouge des pays présentant un haut risque, les Comores ne sont pas à l’abri d’une attaque terroriste. Il y a près d’un an, un français d’origine comorienne a été interpellé à Beyrouth, au Liban. Il était sur le point de commettre un attentat à l’aide d’une ceinture piégée.

Peu avant cela, un autre comorien était soupçonné de faire partie d’un commando islamiste qui avait pris d’assaut un supermarché à Nairobi faisant là aussi des centaines de morts.

Auparavant, c’est Abdallah Fazul, lieutenant du tristement célèbre Ben Laden et mort sous les bombes occidentales en Somalie, qui portait le flambeau de ces fous d’Allah.

Maoulida Mbaé / Hzkpresse

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*