Aura-t-on enfin une vraie opposition aux Comores ?

Bienvenue dans l’opposition ! Juwa et Crc ont désormais prononcé officiellement leur divorce. Le parti de Sambi se trouve dans l’obligation de rallier l’opposition et de peaufiner sa stratégie pour en finir avec les alliances infructueuses. Selon les ténors du Juwa à commencer par député Ibrahim Mohamed Soulé, l’opposition doit unir ces forces pour contrecarrer les plans du gouvernement qui menacerait la stabilité du pays avec en point d’orgue les assises annoncées. Le Juwa sollicite le Rdc, le Radhi et l’Updc pour unir leurs capacités parce que la  Crc ne dispose que de deux députés sans gouverneur ni maire ni conseiller. Si Azali expliquait récemment qu’il n’a jamais eu besoin de majorité parlementaire pour gouverner, cette fois, il pourrait tout de même avoir du fil à retordre puisqu’il se profile déjà l’alliance Juwa-Rdc. Cette fois, le parti de Sambi révèle qu’Azali n’a jamais respecté les accords signés entre eux depuis le début. A en croire Ibrahim Mohamed Soulé, Azali aurait signé un accord octroyant quatre ministères à Juwa. La question à 10 millions, pourquoi ses ministres n’ont tout simplement pas démissionné dès le début.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

A voir aussi: 

2 commentaires sur Aura-t-on enfin une vraie opposition aux Comores ?

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*