Autonomie de la femme : Restitution des recommandations issues de la CSW-62 par la délégation comorienne

Un mois après la tenue de la 62ème session de la Commission sur la Condition de la Femme, qui a eu lieu à New-York, la délégation Comorienne conduite par Madame la Ministre de la Santé, de la Solidarité, de la Protection Sociale et de la Promotion du Genre, vient de procéder à une réunion de restitution à l’Hôtel Reetaj de Moroni.

La réunion de la CSW se tient chaque année. Mais cette fois-ci la Ministre Dr. RASHID MOHAMED MBARAK Fatma a souhaité constituer une délégation multisectorielle « afin de mieux représenter la voix Comorienne » a-t-elle expliqué. En effet, en plus de trois de ses collaborateurs du Ministère, Il y a eu dans la délégation une femme rurale venue tout droit de Ndzouani, une jeune fille rurale venue de Mwali, une juge des enfants et une représentante du Ministère des affaires étrangères.

A New-York, l’Union des Comores a eu l’honneur de s’exprimer au nom du Groupe Afrique en portant la position commune à la table des négociations. Dans la restitution la Ministre a précisé que devant le monde, sa délégation n’a fait que présenter ce qui a été conçu pendant lors de la consultation nationale de Février. « C’était donc un défi pour notre délégation, un succès pour le pays et une réussite pour l’Afrique », a déclaré Dr. RASHID Fatma.
Les membres de la délégation ont avancé que l’objectif de restituer les recommandations issues de cette rencontre est de permettre au pays de mener une réflexion nationale afin de les traduire en actions concrètes. D’autres réunions de restitutions sont prévues dans les îles pour « mobiliser tout le monde dans ce combat juste », selon la Commissaire Nationale au Genre Mme. Sitti Farouata Mouhidine.
La journée de restitution a été organisé en partenariat avec le Coordonnateur résident du Système des Nations-Unies en Union des Comores, qui a été représenté par le Dr. Marcel OUATTARA qui est le Représentant résident de l’UNICEF.

Le Ministère de la santé

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*