Aux Comores, la fermeture de la Pharmacie nationale contestée par ses employés

emploiephar

les agents de la pharmacie nationale des Comores craignent des licenciements.

C’est l’inquiétude chez les employés de la Pharmacie nationale des Comores. Par une loi, l’Etat comorien a décidé de fermer cette officine. A la place, il a été créé une centrale d’achat des médicaments. La mauvaise gestion de la Pharmacie nationale, société d’Etat, serait à l’origine de cette décision. Les agents qui y travaillent craignent des licenciements massifs ; ils sont descendus dans la rue pour contester cette transformation.

Source: RFI

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*