Azali à Mwadja-Hamahamet: Vers la mise en place du conseil national des ulémas

Pour le premier vendredi passé au pays depuis son retour du pélérinage, Azali Assoumani a dirigé la prière du vendredi à Mwadja-Hamahamet la semaine dernière. L’occasion pour lui d’annoncer la mise en place du conseil des ulémas comoriens en vue de “remplir le devoir qui est le sien et de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence”. Pour le chef de l’Etat, le conseil devra réunir l’ensemble des ulémas connus pour leur probité.
 
A son retour du grand pèlerinage, le président de la République Azali Assoumani, accompagné du grand cadi Saïd Mohamed Athoumani et les membres du gouvernement, a dirigé la prière du vendredi à Mwadja-Hamahamet.
Après la  lecture de versets du Saint Coran, le chef de l’Etat a prononcé un discours dans lequel il a promis la mise en place du conseil des ulémas comoriens avec l’objectif de
     
    remplir le devoir qui est le sien et de faire connaître l’image réelle de la religion tolérante de l’Islam et de promouvoir ses valeurs que sont la modération, la tolérance et la volonté de coexistence. 

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Le président de la République a également souligné que cette volonté de mettre en place cette institution ne fait pas suite à une contingence fortuite, pas plus qu’elle ne vise à réaliser des intérêts étriqués ou éphémères.
Il s’agit notamment de remplir le rôle qui lui revient, à savoir répandre la pensée religieuse éclairée et de faire face au chiisme et aux thèses d’extrémisme, de repli sur soi et de terrorisme que certains pseudo-prédicateurs colportent au nom de l’Islam.
Selon lui, cet organe consultatif sera l’interlocuteur légitime officiel de l’Etat et des institutions nationales pour accompagner le gouvernement dans leurs initiatives du renforcement de la paix et de la stabilité du pays.
Le chef de l’Etat  a par ailleurs, invité les notables à se mettre en contact et en collaboration avec les autorités religieuses compétentes pour éviter tout dérapage sur la pratique de notre religion.

Dans son message à la nation, Azali Assoumani a lancé un vibrant appel de soutien aux assises, une initiative lancée par Ali Bazi Selim.
 
    Seules les recommandations de ces assises me permettront de prendre toutes les dispositions relatives à la tournante 
 
a conclu le chef de chef de l’Etat.  Dans une allocution au nom du grand mufti et des oulémas, le grand cadi Mohamed Saïd Athoumane, a affirmé que l’unité des oulémas comoriens illustre leur adhésion à l’initiative du chef de l’Etat qui vise à “instituer une entité devant permettre aux oulémas d’asseoir une collaboration vouée au service de leur religion et au développement du pays”.
Il a formulé le souhait que cette institution qui devrait englober l’ensemble des ouléma comoriens connus pour leur probité et plaçant les intérêts supérieurs de la nation inscrive son action dans le sens des objectifs qui lui ont été définis, en ajoutant à ses priorités d’essayer de régler tous les conflits, de façon à dégager des solutions globales et durables basées sur la justice et le droit tout en luttant contre toute tentative de la part d’une quelconque partie d’imposer ses valeurs et sa culture en désaccord avec la doctrine Ahl-Suna Wal-jamaa…

Alwatwan 

1 commentaire sur Azali à Mwadja-Hamahamet: Vers la mise en place du conseil national des ulémas

  1. Vous n’êtes pas crédible pour le peuple Comorien , c’est du gâchis , du sacrifice , vous l’êtes en revanche uniquement à Mitsoudjé . Vous êtes un exemple pour un poste de chef du village, mais un bon président ca se mérite par des actions et des faits or ce n’est pas votre cas.
     » Rantsi ze ndrabo »

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*