Azali appelle la population à accompagner les Assises Nationales

En visite dans l’Île de Mwali, le Président AZALI appelle la population comorienne à accompagner les Assises Nationales.
Le Président de la République, SEM AZALI Assouamni a conduit la prière de ce vendredi à Djoiezi, à l’issue de laquelle, il a pris part, en compagnie de son Directeur de Cabinet Chargé de la Défense, du Vice-Président Said Sarouma et du Ministre de l’Intérieur, à un rassemblement de la population au Foyer du village qui a vu la présence des habitants de Djoiezi et de la région de Djandro, tant les hommes, les femmes que les jeunes ainsi qu’un grand nombre de cadres et d’hommes politiques, entre autres le Gouverneur de Mwali par intérim, le Préfet du Centre, l’ancien Gouverneur Mohamed Ali Said, Messieurs Abdou Moustakim, Mohibaka Bako et Mohamed Hassanli.
Au cours de ce rassemblement, ponctué par les chants des Dames de Djoiezi, Monsieur Ahamada Madi Mari, ancien Ministre, a, au nom des habitants de la région de Djandro, rappelé le rôle du village de Djoiezi, dans l’Histoire, la politique, l’économie, la culture et les traditions de l’Ile de Mwali et des Comores. Il a salué la politique de relance initiée par le Président AZALI pour promouvoir l’économie en général et les produits de rentes en particulier, notamment la vanille et surtout le girofle, produit phare à Mwali et dans le Djandro.
Il a également exprimé la volonté des habitants de la région, d’accompagner le Chef de l’Etat dans sa sa détrermination à inscrire les Comores parmi les pays émergents à l’horizon 2030, « Nous nous inscrivons dans la dynamique de l’émergence et nous sommes également déterminés à vous accompagner dans cette ambition » a-t-il déclaré.
Un représentant de la jeunesse de Djoiezi a exprimé la gratitude des habitants du village envers le Président AZALI qui, selon lui, a toujours été le compagon des hommes polititiques et des jeunes du Djoiezi : « nous avons été les témoins de votre amitié avec Ba-Soilih, que vous avez accompagné jusqu’à sa dispartition récente ainsi que votre estime pour le Président IKILILOU Dhoinine, votre compagonnage avec Hamada Madi Boléro, et d’autres cadres de Djoizei. Nous vous assurons de notre soutien dans la recherche de solutions perennes à l’économie de jotre pays »

Le Président de la République a pour sa part saisi cette occasion, pour appeler les Comoriens dans leur ensemble, à prendre leur destin en main et à accompagner le Gouvernement dans la démarche qu’il a amorcée en vue de créer les conditions de la relance globale de l’économie du pays, pour que les Comoriens se prennent en charge. Le reglement du problème de l’énergie, la mise en oeuvre des chantiers des infrastructures routières et hospitalières ne sont selon lui, que les bases sur lesquelles, les autre problèmes cruciaux du pays doivent trouver des réponses. « La solution du problème de l’emploi ne se trouve pas dans la seule fonction publique, ni dans les postes de reponsabilités publiques a-t-il déclaré.
Concernant les assises nationales, les Président AZALI Assoumani a estimé que le moment n’a jamais été aussi propice pour permettre aux Comoriens de faire le bilan de l’indépendance du pays « Pour le première fois, nous sommes appelés à nous assoir ensemble pour parler sereinement du passé, du président et de l’avenir du pays car, contrairement aux précédent tables-rondes et des autres processus de réconciliation nationales, le pays ne traverse aucune crise politique ni institutionnelle et n’a aucun processus électorale en cours. « Les Comoriens ont là, l’opportunité de penser le moyen et le long terme, sans être poussés par l’ugence et les solution à minima » C’est pourquoi le Chef de l’Etat a dit qu’il ne tolerera aucun dérépage, aucun trouble durant la période cruciale qui commence. Citant l’exemple du Mouvement dit du 17 février il a ainsi déclaré « Le Mouvement du 17 février à Mwali sans moi, alors que je suis vivant est une mascarade inadmissible ». Aussi a-t-il terminé son intervention par un appel à la sagesse « Le moment est à l’unité, au dialogue entre toutes les composantes de la société comorienne et à la reherche de solutions et non pas à la création de toutes pièces de nouveaux problèmes » a-t-il conclu.

Beit Salam 

1 commentaire sur Azali appelle la population à accompagner les Assises Nationales

  1. J’ai la nausée de voir ce dictateur à la tête de l’État comorien.
    Le peuple comorien mérite mieux que ce dictateur. En effet, rien ne va plus aux Comores. Le peuple est muselé par ce régime atroce. où est l’humanité de l’armée ? Azali avait pris le pouvoir par un putsch que je sache. Aucun officiel n’ose même pas lui défier afin de lui montrer qu’il n’est pas le seul à fréquenter une école militaire. Utiliser la doctrine de Sun Tzu. L’ennemi est fragile au moment où je vous parle. Son clan est divisé et vous pouvez récupérer une partie de son clan qui a quitté le navire en perdition. Le temps est propice et le terrain est clair. Il suffit un bon commanditaire.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*