Azali Assoumani doit avoir le droit de se représenter à l’élection primaire d’Anjouan en 2021

J’ai lu attentivement les recommandations issues des assises. L’essentielle de ces recommandations sont jetées à la figure des lecteurs sans aucune explication. Par exemple, s’agissant de la réforme du système de la tournante, une recommandation dit : ‘’ il est recommander de :
‘’De reformer la tournante à travers :
La suppression de la primaire au niveau insulaire et la remplacer par une élection générale à deux tour sur l’ensemble du territoire.’’
À part cette déclaration, il n’ya aucune argumentation pour expliquer la logique de cette recommandation. Il aurait peut-être fallu que les rédacteurs de cette recommandation prennent soin d’éclairer les lecteurs en quoi cette proposition peut-elle améliorer le fonctionnement institutionnel et démocratique du pays. Ceci afin que l’opinion puisse juger du bien-fondé ou non de cette proposition.

En tant que militant politique, j’ai aussi ma proposition sur la question de la tournante. Mais contrairement au rédacteur du document de recommandation des assises, je vais expliquer en quoi ma proposition de réforme peut améliorer et éviter des conséquences néfastes à nos institutions et à notre démocratie.

Ma proposition sur la tournante est la suivante :

La tournante doit concerner uniquement les électeurs de l’île à laquelle elle échoit. Ils auront le privilège de choisir les trois candidats que toute la nation devra votée à l’élection générale à un tour. Toute personne de nationalité comorienne aura le droit de se présenter à l’élection primaire. Même le président sortant, à la limite d’un seul renouvellement de mandat.

Dans cette configuration le président Azali Assoumani aura le droit de se représenter à l’élection primaire de 2021 et ceci autant qu’un autre citoyen. La supposée origine insulaire ne sera plus un critère d’acceptation des candidatures à l’élection primaire . Le mohelien, le grand comorien,
l’ anjouanais, le maorais peuvent tous se présenter à toutes les élections primaires. Dans ce cas de figure, cela sera uniquement les électeurs des îles qui bénéficieront de la tournante et non les candidats.

La constitution de 2001 avait permis selon mon interprétation à tout comorien sans prise en compte de son origine insulaire d’etre candidat à l’élection présidentielle. Mais en 2015, l’arrêt N 15-15-034 /E/CC du 25 décembre avait considéré le critère de citoyenneté insulaire comme obligatoire pour se présenter à l’élection présidentielle .
Ma proposition de révision constitutionnelle à essentiellement pour finalité d’enlever le critère d’origine insulaire pour les candidats.

Justification du bien-fondé d’une telle réforme.

Justification 1- Le président sortant pourra se représenter devant les suffrages universels afin de mettre à l’épreuve sa bonne et ou sa mauvaise gouvernance devant le peuple.

Justification 2- On ne pourra plus légitimer une manœuvre discriminatoire à l’égard des citoyens comoriens voulant accéder à la magistrature suprême. Cette discrimination légalisée pose un problème d’éthique républicaine, car on ne peut accepter qu’il existe différentes type de citoyenneté, alors qu’on prétend être un seul peuple.
Il se pose aussi un problème de droit. Car jusqu’à maintenant nul n’est en mesure de définir juridiquement qui est anjouanais, mohelien, grand comorien ou mahorais. Et même si on y parvient cela serai une grave erreur. Car la loi donnerai ainsi une légitimité morale aux revendications séparatistes.

Justification 3 – Seul les citoyens comoriens résident dans la partie du territoire ou échoit la tournante pourront choisir les candidats à l’élection présidentielle. Dans ce cas ce qui rentre en jeu c’est la résidence et non une quelconque identité tribale.

Justification 4- Les partis politique auront à cœur d’être présent dans tous le territoire du pays, vu qu’à chaque élection primaire ils auront l’opportunité de présenter des candidats. Cela favorisera l’émergence de parti d’envergure nationale. Car de nos jours les partis sont souvent d’envergure régionale.

Conclusion

Le système de la tournante n’a pas besoin de révision compliquée. C’est déjà une usine à gaz. Il faut juste enlever son caractère tribal. Pour cela la tournante doit devenir l’affaire des électeurs de l’île à laquelle elle échoit. Aucun comorien ne doit être empêché de se présenter à une élection à cause de ces origines fantasmées et subjectives. Car une république ne reconnait pas les communautés. Il ne doit exister qu’une seul entité identitaire, la communauté nationale. Nous sommes tous comorien, il n’existe pas de carte d’identité anjouanais, grand comorien, mohelien ou maorais.

Jack l’atout /Antuf chaharane

5 commentaires sur Azali Assoumani doit avoir le droit de se représenter à l’élection primaire d’Anjouan en 2021

  1. quelle etait l objectif de la constitution de 2001 ? et pourquoi on devrait changé de constitution cette fois? pour des interèts personnelles, alors pour le respect qu on vous doit le gouvernement de mtsoudjé le tour appartient aux andjouanais alors garder votre ambition pour votre tour car y a pas une ville andjouanaise appellé Mtsoudjé

  2. Pour éviter l’émergence d’une situation conflictuelle dangereuse et invivable, il serait sage et prudent que les décideurs politiques conviennent(décrètent) que les recommandations issues des Assises du 05 au 12 février 2018 seront soumises, pour approbation, aux Assises qui seront organisées en 2026 vers la fin du mandat du Président de l’Union originaire de l’île de Moheli.

  3. Si les mahorais peuvent se présenter un jour à l’election présidentielle et être élu sachez monsieur que c’est la fin de l’union des comores. Mais c’est une bonne chose car chaque ile sera indépendant et les peuples de chaque ile seront souverain chez eux. vive la nation anjouanaise, vive la nation mohélienne et vive la nation comorien( grande comore)

  4. je juge ta proposition très bonne.Mais il faudrait qu’elle entre en application à partir de 2031. en effet à cette date toute les îles auront eu tour. Mais en 2021 ce sera le tour de Ndzuwani donc ton ton leader Azali ne pourra pas se représenter.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*