Azali Assoumani : Le pétrole et le gaz Oui, mais le poisson d’abord

Ces derniers temps, le président de la République évoque de plus en plus le pétrole comorien qui serait exploitable d’ici 20 ans. Ce matin à Domoni Anjouan, Azali Assoumani a effectivement parlé du pétrole et du gaz que d’aucuns estiment que la présence aux Comores est effective. « Je veux bien qu’on parle du pétrole et du gaz mais pour moi, nous devons mettre l’accent sur notre poisson. Nous devons tirer le maximum de cette ressource parce que des étrangers viennent en tirer profit. Cette richesse considérable du pays est laissée à la portée des étrangers et aucune politique visant à en tirer le maximum d’avantage n’a été jusqu’ici mise en place » a-t-il dit avant d’estimer que les mesures doivent être prises pour s’occuper du poisson comorien « afin de rendre possible le développement économique ». Rappelons que l’Union européenne reste la principale bénéficiaire de la richesse des eux comoriennes puisqu’elle signe des accords de pêches pour des revenus insignifiants pour les Comores.

5 commentaires sur Azali Assoumani : Le pétrole et le gaz Oui, mais le poisson d’abord

  1. j’aurais aimé qu’il explique au peuple comorien,peuple auquel il n’a aucune estime pourquoi faudrait-il faire passer le dossier du poisson avant celui du petrole?!pourquoi pas les deux à la fois?!!

    • C’est de la politique politicienne .
      PETROLE COMORIEN MYTHE OU RÉALITÉ ? .
      Le gaz oui mais le pétrole est inexploitable et ne sera pas rentable au vu sa profondeur , les entreprises
      vont investir à perte . Depuis des décennies qu’on en parle et tous les études réalisés s’ il y en avait , cela ferait longtemps qu’ il serait exploité . Ne vous faites pas d’ illusion .

  2. Azali essaye de brouiller ses concitoyens pour qu’ ils ne se focalisent pas sur le pétrole voir de l’ oublier complètement et de penser plus au poissons en les persuadant que les eaux Comoriens sont poissonneux .
    Ceci dit qu’ il prend les Comoriens des imbéciles que ce qui l’ amene à s’ éterniser au pouvoir ce n’est en aucun cas le pétrole .

  3. Est-il besoin de rappeler que c’est ce même Azali(lors de son 1er mandat) qui a négocié avec l’Union Européenne la vente de nos poissons.

  4. C’est facile de dire des revenus insignifiants quand c’est vous les élus d’hier et d’aujourd’hui qui ont signé ces accords. Pour exploiter le poisson et le vendre comme il faudrait il faut une organisation et une industrie de petite mais hautement qualifié ; ce n’est pas là une spécialité comorienne (travailler vite et de façon rentable) vous avez beau tout faire vous n’y arrivera pas car encore une fois ce n’est une mentalité comorienne.
    Par ailleurs, il faut des infrastructures performantes (route, des usines de transformation, etc), une énergie électrique disponible (ce qui n’arrivera peut être avant 15ans au rythme de développement actuel des Comores). Donc, le président parle des sujets dont il a du mal à maîtriser les concepts, la maîtrise d’oeuvre et les effets. Par conséquence, même si le pétrole est polluant à certains égards, il est notre bouée de sauvetage et apparemment Azali fait tout pour le retarder

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*