Azali au bord d’une destitution

Opinion libre: Les dés sont jetés et le compte à rebours est enclenché. Le référendum imposé par la violence et la terreur devrait se tenir demain lundi 30 Juillet.

AZALI est assez averti des risques collatéraux sur son entêtement maladif à défier le pays et toutes les institutions républicaines. La Communauté Internationale et les pays amis sont mis à l’écart par une diplomatie floue qui brille par la manipulation.
Pas plus qu’hier, les élus de la nation ont recommandé au Chef de l’État d’abandonner ses monstrueuses chimères.

AZALI est conscient de sa politique de terreur, de spoliation, de division. Tous ceux qui avaient une dose de patriotisme se sont écartés d’AZALI. La défection de son vice Président est un cas d’école.
Le peuple implose et probablement va exploser le 30 Juillet balayant toute la racaille qui acclament l’usurpation, le massacre des lois et l’étouffement des libertés.
AZALI est en phase terminale d’un mandat qu’il a écourté volontairement troquant la responsabilité d’un Président à celle d’un dictateur servi par des bandits, délinquants notoires: Colonel ANRIFI, Coordonnateur MIDILADJI, vice Président MOUSTADROINE, Responsable de la défense BELOU, le Conseiller SOUNHADJ…
AZALI mérite la destitution et sans tarder pour sauvegarder l’image du pays!
L’armée s’apprête à son examen de conscience d’ici demain car le peuple agira; j’en suis convaincu.

BEN ALI.

1 commentaire sur Azali au bord d’une destitution

Répondre à Sidi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*