En ce moment

Azali chercherait-il à assassiner l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi ?

Le décès brusque de l’ancien premier ministre des Comores Ibrahim Halidi devrait réveiller le chef de l’État et le pousser à donner l’autorisation pour l’évacuation de Sambi qui est très très affaibli. Mais hélas ! Il reste ferme. La négligence qu’a subi Ibrahim Halidi de la part du gouvernement ne l’a pas servi de leçon. Il continue à empêcher l’évacuation de sambi pourtant les membres de son gouvernement ont accepté en public que l’enfant chouchou des comoriens est très malade.

Visiblement il préfère que le président meurt, affréter un avion pour le renvoyer à Anjouan. Avec la disparition tragique du leader fondateur de Ndzuani en marche et le décès d’Ibrahim Halidi, Sambi reste le vrai opposant anjouanais qui pourrait mobiliser les gens pour imposer la tournante de 2021.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*