Azali dévoile les priorités de son mandat

Au sujet de l’île comorienne de Mayotte, Azali Assoumani a demandé à la France de proposer une solution afin que ce contentieux territorial, vieux de trente ans déjà, soit définitivement réglé.

Le chef de l’Etat nouvellement élu, Azali Assoumani, a tenu hier, mardi, sa première conférence de presse à l’hôtel Retaj. Il s’est d’abord réjoui de la maturité politique dont a fait preuve le peuple comorien tout au long du processus électoral. Il a également rendu hommage aux forces de l’ordre pour avoir su maintenir la paix et assurer la sécurisation du scrutin.

Pour le colonel Azali, le plus dur reste à faire. Il a particulièrement remercié l’ancien chef de l’Etat Ahmed Abdallah Sambi pour ‘‘son implication personnelle’’ dans ces élections. ‘‘Cette victoire a été acquise au bout d’une campagne de trois mois. Maintenant, nous avons un mandat de cinq ans. Il faut travailler dur afin de répondre aux aspirations de la population comorienne’’, a-t-il dit.

Le gagnant de la présidentielle a, par ailleurs, salué l’énorme travail abattu par la presse nationale. ‘‘C’est un secteur important pour le renforcement de la démocratie. On ne peut pas parler de bonne gouvernance et de démocratie sans une presse libre’’, a-t-il dit.

Abordant les questions d’ordre social, institutionnel et économique, Azali Assoumani a rappelé que les Comores venaient d’achever un cycle de la tournante et d’en entamer un autre. Pour lui, ce système a instauré la stabilité et il faut donc le sauvegarder. «Cela fait quinze ans depuis qu’un chef de l’Etat passe le relais à un autre. Cela constitue une avancée notable dans notre pays», a-t-il affirmé. Par rapport à cette stabilité, Azali Assoumani a sollicité l’accompagnement de la population.

«Toutes les mesures que nous allons prendre nécessiteront l’accompagnement de tous, car c’est uniquement de cette façon que nous allons pouvoir construire ce pays’’, ajouta-t-il. Quant à la question de l’énergie, avec un mois de ramandan qui va pointer bientôt le bout de son nez, le tout nouveau chef de l’Etat qui sera investi dans 9 jours, a déclaré qu’une équipe y travaillait déjà afin que ce mois de prières et de recueillement se déroule dans de bonnes conditions.

Au sujet de l’île comorienne de Mayotte, Azali Assoumani a demandé à la France de proposer une solution afin que ce contentieux territorial soit réglé définitivement. «Lors de son passage à Moroni, Mitterrand avait déclaré qu’il y avait plusieurs formes de solutions. La France doit donc nous en proposer une, car cette situation cause d’énormes préjudices aussi bien à la France, aux Comores qu’aux Mahorais eux-mêmes’’, a-t-il souligné.

Mariata Moussa /Alwatwan

1 commentaire sur Azali dévoile les priorités de son mandat

  1. tu a raison patriotte construiser les comores et mayotte viendra aretons de parler pour rien dire 35ans de sacrifice du peuple comorien et c’est meme personne donne de leçon ocuper vous de comores et parler moins nos freres et soeurs meurent à la nage et nous on regarde

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*