Azali et l’ambassadeur de France ont laissé mourir la petite Zoubeda 

La petite Zoubeda vient de nous quitter. Elle n’a pas pu aller se faire soigner. L’ambassade de France aux Comores et le président Azali Assoumani n’ont pas jugé nécessaire de sauver une petite qui avait besoin de soins. 

50 000 euros pour une vie ? C’est la somme qui était exigée pour que Zoubeda puisse vivre en bénéficiant des soins adaptés. 

Azali a préféré laisser mourir ce petite fille alors que les internautes se sont mobilisés pour avoir plus de 18.000 euros. L’ambassade de France aux Comores n’a pas non plus facilité les choses. Ils ont laissé mourir la petite Zoubeda.

1 commentaire sur Azali et l’ambassadeur de France ont laissé mourir la petite Zoubeda 

  1. La prochaine fois ça serait leurs tour inshadhah , ses sont des gourou qui ne pensent qu’à eux et leurs familles respectives mais ils oublié que la mort ne choisie pas et leurs tour arriveras très brutale inshadhah.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*