En ce moment

« Azali ne partira que par une pression populaire et non pas par des élections de 2021 non prévues »

Selon le coordinateur du parti Juwa à Anjouan, Azali ne partira que par une pression populaire et non pas par des élections de 2021 non prévues.

Les propos tenus par le candidat malheureux aux dernières élections présidentielles Me Fahami Said Ibrahim sur la légalité constitutionnelle continue de faire couler beaucoup d’ancre. Le coordinateur du parti Juwa dans l’île d’Anjouan soutient également les propos de Me Fahami Said Ibrahim. Selon lui, il ne peut pas y avoir des élections en 2021 parceque la constitution ne les a pas prévues.

« Il n’a pas gagné les élections qui se sont terminées par un hold up électoral qui fait que l’élection d’Azali n’est pas légitime et par conséquent il n’y aura pas d’élections en 2021. Pour faire partir Azali en 2021, ce sera par la pression populaire et non par des élections car la constitution d’Azali ne les prévoit pas » Mahamoud Elarif sur un commentaire Facebook.

La Rédaction

1 commentaire sur « Azali ne partira que par une pression populaire et non pas par des élections de 2021 non prévues »

  1. Mais qui doit faire cette soulèvement populaire. Anjouan est vide. Il n’y a plus personne à part des vieillards et des enfants. Tout le monde est parti à Mayotte et n’est pas prêt de revenir. Quand sourd et azali refuser de recevoir ces compatriotes clandos expulsés de Mayotte, les comoriens ont fait la fête. Ils n’ont compris comme lors du référendum sur l’ indépendance. Azali savait que le seul moyen de rester au pouvoir indéfiniment est d’inciter les comoriens à partir à Mayotte. Les idiots comoriens n’ont vu que du vent.
    C’est le pris à payer quand un pays est peuplé par des idiots

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*