Azali ne poussez pas le peuple comorien à bout

Opinion libre: Oui, tous les projecteurs sont braqués sur l’île de Mayotte en proie à une crise sociale d’envergure. Une crise qui agite l’archipel des Comores par son caractère à conséquences humanitaires.
AZALI et son club de millionnaires continuent leur marche vers le parti unique, l’étouffement des libertés d’expression, de réunion, et même de penser.
Le Colonel entend faire un passage en force des résolutions unilatérales issues des « assises » du parti CRC rejoint par le SOMA d’ANISSI Chamsidine.

AZALI, pour mieux instrumentaliser les militaires, serait entrain de faire des purges dans l’armée afin d’éliminer les quelques resistances possibles à son dessein.
Plusieurs officiers, pour la plupart, d’origine anjouanaise sont dans le placard, d’autres victimes d’accusations et certains seraient promus à des retraites anticipées.
Son principal subordonné MOUSTADROINE joue parfaitement le jeu et dans sa région natale de Sima Anjouan, il criera à rompre son souffle qu’ Anjouan doit attendre sa tournante dix ans après 2021.

Pour l’heure, l’homme à abattre c’est le gouverneur qui ose défier le Colonel et sa chute sera pour bientôt, murmure t on dans la sphère du Colonel Imam: « on va lui règler son compte, on est entrain de placer les dernières pièces du puzzle.
 » Accusé de mise en danger à l’ordre sociale, actes de rébellion, atteinte à la sureté du pays par des appels à la révolte et puisque la loi de l’Union prime sur celle des îles, SALAMI sera très vite classé.
Et le travail d’ANISSI et sa troupe, SOUNHADJ et sa clique, les représentants de l’Union dans l’île doivent faire en sorte que seule une mince minorité voudra défendre SALAMI et qui serviront de chair à canons des soldats de la basse besogne.

Je ne fais que prévenir une situation qui ne trompe personne et d’appeler à la mobilisation de tout patriote pour la défense de la démocratie et de l’intégrité territoriale. La menace est de taille car la misère programmée du peuple donne une grosse marge à la corruption. La faim, le désespoir sont les poisons de la raison.
AZALI va s’en servir du climat social de Mayotte comme moyen de diversion.
Ce combat dépasse une considération politique de conflits de compétences. La mobilisation doit être à la hauteur de la menace.

BEN ALI.

2 commentaires sur Azali ne poussez pas le peuple comorien à bout

  1. Ben Ali,votre analyse est très pertinent, réaliste est à mon sens juste. Je pense que le peuple comorien commence enfin à se rendre compte que pour avoir une vie meilleure au Comores cela passera obligatoirement par une révolution un soulèvement du peuple dans son ensemble pour un état de droit, la dignité humaine la considération du peuple le respect d un peuple a disposer de lui même, toute la France y compris Mayotte soutiendra se changement on en parle dans les associations.. Pour une meilleure vie pour les habitants de l archipel. La diaspora comorienne doit être utile …

  2. S’il il le faut Anjouan est Mohèli se lesseron pas faire car c trops.Un dictature un persécuteur est un menteur.Si tu veux la guerre on la faira pour te radier si jamais tu veus pas bouger une fois ton mandat terminer.Te voilà prevennu.

Répondre à LA PAIX POUR TOUS Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*