Azali revient à Beit-salam, Mamadou à la retraite

Azali Assoumani regagne Beit-Salam depuis le 26 mai prochain. La cour constitutionnelle vient de lui déclarer vainqueur des élections présidentielles de l’Union des Comores contre son challenge, le vice-président Mohamed Ali Soilih alias Mamadou, candidat du parti de la mouvance présidentielle.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Azali Assoumani l’a remporté avec 41,43 % avec 81 214 voix contre 39,66 % 77 736 voix pour Mohamed Ali Soilih Mamadou et le troisième Mouigni Baraka Said Soilih a obtenu seulement 18,91 % avec 37 073 voix. Notons que pour le troisième tour (Les partielles d’Anjouan) Mouigni Baraka a surpris tout le monde en appelant ses quelques militants et ses sympathisants de l’île d’Anjouan de ne pas voter pour lui mais plutôt pour le candidat du pouvoir Mohamed Ali Soilih. Une décision qui, davantage, a terni l’image politique des Comores. Mais malgré cette position surprenante, les électeurs anjouanais ont fait une si grande gifle à Mohamed Ali Soilih et ont renouvelé donc leur confiance au candidat issu de l’opposition Azali Assoumani.

Force est de constater voire de le souligner que tous les candidats (Président et Gouverneurs) investis par le régime Ikililou (Le pouvoir) ont été tous battus par les candidats de l’opposition. Ce qui signifie l’incapacité du pouvoir Iki de répondre aux attentes de la population comorienne.

Avec 40 ans dans l’administration des Comores notamment dans le ministère des finances, Mamadou, avec sa défaite aux élections présidentielles, il est contraint d’aller à la retraite et de permettre à une autre nouvelle génération d’émerger pour un changement meilleur des Comores.

Ahmed Bacar

1 commentaire sur Azali revient à Beit-salam, Mamadou à la retraite

  1. Vive les Comores dans la paix et la prospérité.
    Nous avons accouché au forceps du Président de la République.Le choix du peuple que certains ont voulu détourné.
    Le régime a subi une défaite cuisante dans les deux élections,parce que Ikililou et son gouvernement n’ont pas pu répondre aux aspirations du peuple Comorien,notamment les besoins primordiaux.Colonel ,vous voilà « re-Président »,il ya beaucoup trop d’attentes de la part du peuple.Vous ne pouvez satisfaire toutes les exigences,mais faites le nécessaire pour adoucir la vie du comorien :qu’il soit à Moroni,à oussivo,à Panda,à Djando ou à Ngandzalé…
    Mr le Président choisissez des hommes de confiance et de conviction animés de patriotisme et non des « mangementocrates » qui ne pensent qu’à leur ventre et à leur bas ventre.
    Bon courage Colonel et mettez nous au travail!

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*