Azali sur les traces de l’abominable Nkurunziza

Opinion libre: A l’approche du referendum controversé, ONU, OUA, UE sont a pied d’ouvre et se relaient la médiation pour tenter de désamorcer la crise qui frappe les Comores depuis que le président Azali a neutralisé la cours constitutionnelle et manigance une révision constitutionnelle afin de pouvoir briguer un second mandat.
En dépit de tous les efforts des médiateurs pour amorcer le dialogue, mal leurs en a pris. « Azali prie la communauté international d’aller voir ailleurs », au Burundi, RCD, soudan, …etc. « Des pays en conflit qu’il faut envoyer des missions pour faire de la médiation » et non chez nous, conclu le président Azali.

Époustouflant, quel audace ? Le message est clair, mieux vaut ne pas être sur le passage d’Azali qui sent déjà la poudre. À moins que nous n’ayons pas à comprendre que jadis dans ces pays en guerre fut une paix harmonieuse avant que Nkurunziza, joseph kabila, omar el Bachir se dotent d’une machine de guerre pour s’agripper au pouvoir au prix du sang.

La communauté internationale le sait déjà, les comoriens sont désormais avertis. Azali veut voler la vedette aux dictateurs africains .Sur les traces de pierre Nkurunziza, azali invite la médiation de dégager de sa route pour qu’il puisse ,en toute liberté de mouvement, semer un hécatombe. De quoi nous faire peur puisqu’à chaque fois qu’Azali est au pouvoir, il se bat comme un grand diable. C’est lui l’instigateur de l’opération ndrimo, par laquelle on a dressé les grands comoriens contre les anjouanais dans la seule l’objectif de commettre des massacres afin qu’Azali puisse s’emparer du pouvoir.

Bien évidemment, avant que la souverainiation à outrance des pros Azali me tombe dessus en me taxant de support d’une influence étrangère en faveur de Sambi , personnellement je les demande de réfléchir pour se rendre a l’évidence que s’il avait un moyen d’éviter à ses pays qu’Azali a pointé du doigt de sombrer dans des guerres fratricides c’est bien la médiation internationale. Une fois que cette médiation va échouer d’établir le dialogue chez nous pour empêcher la bêtise humaine de crée un conflit, notre pays va sombrer dans le chao.

Oui, il y a de quoi nous faire réfléchir. Le pouvoir, le pétrole, l’influence des compagnies pétrolières qui n’hésiteront pas de mettre le feu aux poudres pour assoir leur domination sur nos blocs de pétrole. C’est le même mélange explosif qui s’accompagne toujours de crimes innommables et qui a plongé nos voisins dans des conflits armées.

Pour conclure, si Azali connait un tant soit peu les rudiments des pratiques diplomatiques, il n’aurait pas commis cette agression sournoise à l’ endroit des médiateurs. A en croire, est ce qu’Azali ignore les conventions que les Comores ont signées ? La communauté internationale a la responsabilité et les possibilités d’agir dans son bon droit pour l’empêcher de commettre des crimes.
Et puisque dans le bras de fer qui oppose le gouvernement d’Azali et la France sur la question de Mayotte, Azali compte sur la communauté internationale pour fléchir la France et en même temps il invite cette même communauté de ne pas établir une dialogue inter comorien pour éviter un autre chao, l’on est en droit d’être pessimiste car Azali a déjà importé la guerre par l’effondrement de tous les structures de la démocratie.

Par Cap Patrie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*