Bac 2015 : Pourquoi Anjouan est la dernière de la classe?

Malgré la grosse manne financière affectée à l’éducation de l’île d’Anjouan pour un lycée d’excellence et les efforts que fournissent les autorités de l’île, les résultats du baccalauréat classent toujours Anjouan dernière par rapport aux deux autres îles. On se demande où est le problème.

Le commissariat à l’éducation d’Anjouan reçoit des autorités de l’île toute l’attention requise pour faire de celle-ci la première de la classe. Et pourtant. Les résultats du bac prouvent le contraire.

Certes les résultats de cette année ont enregistré presque 7 points de plus par rapport à l’année dernière mais de grosses négligences sont en tout cas enregistrées. Le gouverneur de l’île a toujours mouillé son maillot pour hisser le niveau de l’éducation, mais en vain.
« Où se cache la défaillance ? » Telle est la question que se posent les observateurs anjouanais. Certains accusent, directement, le niveau médiocre de certains enseignants. « Le gouverneur soutient et investit beaucoup sur l’éducation, mais cela ne suffit pas. On devrait recycler les enseignants », estime Moudjahid Oussene, parent d’un élève qui a raté le bac, avant de poursuivre : « on comprend tout lorsqu’on entend un enseignant de philosophie ou d’histoire s’exprimer ; on ne lui accorderait même pas un niveau de terminale ».
Mourchid Ahmed, un citoyen, lui, tape sur la négligence des parents. Et Mouchid Ahmed de citer comme exemple de cette négligence, plusieurs jeunes gens, candidats au bac qui restaient dans la rue jusqu’à tard dans la nuit. D’après lui, ces jeunes gens quittaient leurs foyers, cahiers et livres sous l’épaule, sous prétexte qu’ils allaient étudier avec leurs camarades. En réalité, ils étaient sortis du foyer pour des rendez-vous galants.
Près de huit personnes sur dix que nous avons contactées soutiennent l’idée selon laquelle des enseignants armés de rien enseignent des élèves nullards.

D’aucuns souhaitent un réveil collectif « pour sauver les enfants ». Ils soutiennent que plusieurs élèves arrivent au collège avec un niveau scolaire acceptable. Mais ce serait après, c’est-à-dire à partir de la classe de 6e que tout commence à se gâter.
Au départ, un seul enseignant assure tous les enseignements. Dès la classe de 6e, les cours sont assurés par plusieurs enseignants dans la même classe. Parmi ces derniers, l’on retrouve de nombreux incompétents qui réussissent à décourager la plupart des élèves qui choisissent les cours à suivre et ceux à laisser en fonction de la compétence du prof’. Et tout va ainsi jusqu’en classe de terminale.
En consultant des relevés de notes des candidats autorisés à subir les épreuves du deuxième groupe, l’on constate que 7 candidats sur 10 ont obtenu des notes inférieures à 8 en français. Des enseignants, de français surtout, ont intérêt à suivre des formations notamment en méthodologie.

image

Les statistiques de l’année dernière étaient de presque 37% et celles de 2015 sont passées à 43,40 %. Mais ce n’est as pour autant qu’Anjouan progresse ou fait mieux que les autres îles. Vu les moyens considérables investis.

Nabil Jaffar/LGDC

1 commentaire sur Bac 2015 : Pourquoi Anjouan est la dernière de la classe?

  1. Attention,Anjouan progresse en matiere d’éducation, nous sommes passés de 10pourcent de mention a 45 pourcent, c’est une realité experimentale au lieu d’information erronée.Anjouan n’est pas dernierre de la classe plutot, premierre en mention. La verité incontestable est que les meilleurs eleves comoriens sont des Anjouanais selons les statistiques de ces derniers examens.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*