Baccalauréat : 45,76% de réussite pour Ngazidja

Ngazidja a enregistré un taux de réussite de 45,76%. Ce sont en tout 1185 candidats qui ont obtenu leurs bacs dès le premier tour soit un taux de 15,56%. Dans le même temps, 2374 sont autorisés à passer les épreuves orales du deuxième groupe, ce qui équivaut à 30,20%.

image

Après plusieurs jours d’attente, les 7617 candidats au baccalauréat de Ngazidja, ont connu leurs résultats vendredi dernier dans la journée. «Nous avons préféré retarder la délibération afin de proclamer des résultats fiables et transparents», a expliqué Amir Djoumoi président du jury, évoquant le retard constaté par rapport à Ndzuani et Mwali qui avaient proclamé les résultats respectivement deux jours avant Ngazidja.

Ngazidja a enregistré un taux de réussite de 45,76%. Ce sont en tout 1185 candidats qui ont obtenu leurs bacs dès le premier tour soit un taux de 15,56%. Dans le même temps, 2374 sont autorisés à passer les épreuves orales du deuxième groupe, ce qui équivaut à 30,20%.

Pendant que 4129 sont recalés et 14 autres éliminés pour fraudes. Il est à savoir que chaque candidat a eu droit à douze points de rachats et pour le jury ledit rajout est aussi un des facteurs qui a causé le retard au niveau de la proclamation des résultats «nous avons passés quatre heures de temps de discussions pour nous concerter sur les points à rajouter».

A titre d’information, au départ le jury avait prévu de fixer les points de rajout à 9. Ce qui, à ce moment-là donnait 1100 élèves (14,44%) admis, 2300 autorisés (31,17%) et 4118 refusés avec un taux de réussite de 45,61% mais «nous nous sommes convenus d’en rajouter 12 au lieu des 9 initialement prévus.

La douzaine de points ainsi ajoutée à chaque candidat a permis à 85 élèves déclarés autorisés pendant le rajout des neuf points d’être admis dès le premier groupe», expliquait Amir Djoumoi. A noter que les 2374 candidats autorisés à passer les épreuves orales du deuxième groupe ont dès hier dimanche cochés les matières qu’ils vont reprendre. Contacté samedi par Al-watwan, Amir Doumoi expliquait alors qu’ils espèrent que les épreuves commencent aujourd’hui, lundi, avec le français.

Abdallah Mzembaba/ Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*