Baisse des prix du pétrole: une aubaine pour les taxis

La baisse des prix des produits pétroliers, annoncée par le chef de l’État comorien, devrait être appliquée dès ce mardi 7 juin sur l’ensemble de l’archipel.

Le pétrole lampant passerait de 350 francs  à 250 fcs le litre, soit une baisse de 50 fcs, pendant que le prix à l’essence se situerait à 600 fcs au lieu de 650 fcs. Quant au litre de gazole, il serait ramené à 450 fcs contre 550 fcs.

Cette première mesure en début du mois de ramadan est évidemment une bonne nouvelle pour les automobilistes. Une aubaine aussi pour les chauffeurs de taxi.

Tant mieux pour les Comoriens qui ne bénéficient pas d’une offre riche en transports en commun, les frais n’étant pas été revus à la baisse.

Dans la capitale Moroni, le déplacement d’un point à un autre est officiellement de 300 fcs. Les usagers des taxi accusent le coup d’une décision non concertée par les acteurs du secteur.

Les automobilistes ne sont pas les seuls à se frotter les mains dans cette nouvelle mesure. La société nationale de l’eau et de l’électricité, longtemps handicapée par le prix élevé du gasol, retrouve le sourire, sa facture allégée. 

La direction de la Ma-mwe devrait pouvoir fournir de l’électricité plus fréquemment que d’habitude, les coupures intempestives de courant ayant sérieusement affecté l’économie du pays depuis des décennies.

Au niveau de l’économie de l’archipel, le gouvernement devrait avoir du pain sur la planche pour équilibrer le budget de l’État.

La baisse de produits pétroliers devrait logiquement réduire la taxe sur la valeur ajoutée (tva) chez les pompistes. Le gouvernement aura à chercher à supporter une partie de la facture sur l’importation du pétrole.

Abdoul Youssouf

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*