Barack Obama a remporté mardi l’élection présidentielle américaine face au républicain Mitt Romney

«Pour les Etats-Unis d’Amérique, le meilleur est encore à venir.» Barack Obama a remporté mardi l’élection présidentielle américaine face au républicain Mitt Romney. A 51 ans, il décroche un second mandat historique à la tête de la première puissance mondiale.

Jamais, depuis les années 1930, un président des Etats-Unis n’avait été réélu avec un taux de chômage supérieur à 7,2%.

Un seul démocrate, Bill Clinton, a enchaîné deux mandats pleins à la tête du pays depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Le premier président noir des Etats-Unis, porté au pouvoir il y a quatre ans sur des slogans d’«espoir» et de «changement», a réussi à convaincre ses compatriotes qu’il était le mieux qualifié pour les guider pour quatre années supplémentaires, malgré un bilan économique en demi-teinte.

Suivez tout au long de la journée, les réactions à cette réélection de Barack Obama.

9h55. Le président égyptien veut «renforcer l’amitié» avec les Etats-Unis.
 Mohamed Morsi a félicité mercredi son homologue américain Barack Obama pour sa réélection, en disant souhaiter le renforcement de l’«amitié» entre l’Egypte et les Etats-Unis.

M. Morsi espère « le renforcement des relations d’amitié entre les deux pays pour servir leurs objectifs communs à savoir la justice, la liberté et la paix », dans un télégramme de félicitations rendu public par l’agence officielle Mena.

9h35. Obama a la majorité au Séant, toujours pas à la Chambre des réprésentants. Les démocrates devraient conserver leur majorité au Sénat, et les républicains garder la main sur la Chambre des représentants, à l’issue des élections législatives américaines qui se déroulaient en même temps que le scrutin présidentiel.
Cette situation risque de prolonger l’impasse politique actuelle alors que les élus du Congrès doivent prendre des décisions cruciales d’ici la fin de l’année en matière de dette et de budget.

9h30. Pour la famille kényane d’Obama, il a gagné «parce qu’il sait aimer les gens». Kogelo, le village des origines kényanes de Barack Obama, a célébré mercredi la réelection du fils du pays, qui a gagné «parce qu’il sait aimer les gens», selon sa grand-mère, Sarah Obama. La troisième femme du grand-père paternel de Barack Obama n’a pas de lien de sang avec le président américain réélu, mais ce dernier a fait savoir qu’il la considérait comme sa grand-mère paternelle, et il lui avait rendu visite en 2006 à Kogelo, quand il n’était encore que sénateur.
«Il a gagné par la grâce de Dieu», assure alors cette grande-mère de 90 ans. «Et aussi parce qu’il sait aimer les gens, il n’a pas le goût de la division. C’est pour cela qu’il a gagné», ajoute-t-elle dans sa langue maternelle, le luo.
«La victoire de M. Obama résonne tout particulièrement dans le continent» africain, parce que «dans beaucoup trop de nos pays, les divisions ethniques s’opposent à la construction de sociétés prospères et tolérantes», a estimé, comme en écho à Sarah Obama, le Premier ministre kényan Raila Odinga depuis la capitale Nairobi.

9h20. Anne Hidalgo, fan «number one» d’Obama. La candidate à la succession de Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo, qui fut parmi les premières personnalités politiques françaises à féliciter Barack Obama, est en ce moment à l’ambassade des Etats-Unis en France. A défaut de se prendre en photo avec le «vrai», c’est à côté d’un Barack Obama en papier mâché qu’elle s’est immortal

9h05. François Hollande félicite Barack Obama. Le président François Hollande a adressé mercredi ses «plus chaleureuses félicitations» au président américain réélu, saluant «un choix clair en faveur d’une Amérique ouverte, solidaire», dans un communiqué de l’Elysée.

8h55. Le monde salue la victoire de Barack Obama.
Les hommes politiques et chefs d’Etat étrangers ont commencé à adresser leurs félicitations au président réélu, notamment dans l’Union européenne, en Israël et en Chine. Le président chinois Hu Jintao a ainsi déclaré: «dans une nouvelle époque historique, je souhaite que nos relations bilatérales fondées sur une coopération constructive franchissent un nouveau stade».

8h50. On attend toujours les résultats de la Floride. 
Le comptage des voix a été arrêté pour la nuit en Floride, seul Etat où le résultat de l’élection présidentielle américaine n’a pas été proclamé en raison du très faible écart entre Barack Obama et Mitt Romney, selon la chaîne CNN. L’aléa n’est pas sans rappeler le précédent de 2000 lors de l’élection opposant George W. Bush au démocrate Al Gore, où la Floride avait finalement été attribuée au républicain plus d’un mois après l’élection sur décision de justice.
Selon le décompte des voix présenté sur le site de l’Etat de Floride, Barack Obama menait de peu avec 49,85% des voix, contre 49,29% pour Mitt Romney.

8h45. Le tweet d’Obama annonçant sa victoire déjà le plus retweeté de l’histoire. «Four more years», ce message sobre, accompagné d’une photo dans laquelle le président réélu enlace sa femme, par lequel Barack Obama a annoncé sa victoire à 5h16 (heure de Paris) a déjà été retweeté près de 500 000 fois, devenant en quelques heures à peine le tweet le plus retweeté de la jeune histoire du réseau social.

8h. « Que l’on soit blanc ou noir ou hispanique, que l’on soit riche ou pauvre, que l’on soit pas gay ou hétéro, que l’on soit jeune ou vieux… Ce n’est pas ce qui importe. Nous pouvons saisir notre future ensemble. Il ne s’agit pas d’être bleu ou rouge. Nous sommes les Etats-Unis d’Amérique !a lancé Barack Obama à une foule de supporteurs.»

7h45. J’ai salué le gouverneur Romney et Paul Ryan et je les ai félicités pour leur campagne. Je veux remercier l’homme sans qui tout cela n’aurait pas été possible (Joe Biden). Et je veux remercier la femme sans qui je ne serai pas l’homme que je suis devenu. Michelle je t’aime. Je ne t’ai jamais autant aimé et j’ai regardé la nation tombée amoureuse de toi dans cette campagne. A Sasha et Malia, vous avez grandi et vous êtes devenues fortes… Mais non, un chien suffit, » a-t-il plaisanté.

7h38. Barack Obama durant son discours : « Durant cette élection, nous nous sommes souvenus à quel point cela avait été dur d’arriver jusqu’ici. Nous avons lutté pour revenir pour l’Amérique. Le meilleur est à venir.»

7h30. Barack Obama arrive au QG de Chicago pour prononcer son discours.

7h. Mitt Romney est enfin a arrivé à la tribune pour faire son discours et reconnaitre sa défaite. «J’ai appelé le président pour le féliciter Je lui souhaite le meilleur à lui, sa femme, et ses filles a-t-il déclaré. Ann Romney aurait fait une superbe première dame ». Mitt Romney a remercié ses supporteurs, ses donateurs, les volontaires de la campagne. «J’aurais tellement aimé que l’on me donne la possibilité de diriger le pays, a déclaré Mitt Romney. Mais la nation en a décidé autrement. Vous savez que ce pays est en très mauvais état et je prie pour le président et pour l’Amérique.» Son épouse Ann est entrée sur scène dans une robe rouge accompagnée de Paul Ryan et de sa femme.


(Crédit Photo : Matthew Cavanaugh/AFP)

6h55. Romney appelle Obama pour le féliciter. Selon CBS News, le candidat républicain Mitt Romney a appelé son rival démocrate afin de concéder sa défaite et souhaiter bonne chance au président élu.

6h25. « Prends ça Mitches ! » Beyoncé, suivie sur Facebook par près de 40 millions de fans, a posté cette photo sur son profil. Le terme «Mitches» ne signifie rien en particulier. Ce n’est qu’un jeu de mots de la part de la superstar qui parle.

6h13. «Cela n’a rien à voir avec le destin». A 5h17, Barack Obama remerciait déjà ses supporteurs en postant un message sur son site internet barackobama.com qu’il intitule « Comment cela est arrivé » : « Je m’apprête à parler à la foule de Chicago mais je voulais vous remercier d’abord…»

6h05. Comme le veut la tradition, Mitt Romney doit donner un discours de défaite et Obama un discours pour sa victoire. Les scènes sont prêtes et montées mais aucune nouvelle des deux candidates pour l’instant.

5h49. Les démocrates gardent le contrôle du sénat.

5h20. Scènes de liesse dans le QG de l’Illinois

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*