Bellou appelle l’opposition à se repentir

Le directeur de cabinet du chef de l’Etat, sur les ondes de la radio télévision M’béni Comores (RTMC), a appelé l’opposition à se repentir. Fustigeant le bilan de cette dernière, Youssouf Mohamed Ali alias Bellou trouve qu’il est temps que les dirigeants de l’Union de l’opposition abandonnent le terrain politique pour se convertir en hommes de Dieu.

Quelques jours après l’officialisation du bureau national de l’Union de l’opposition composé de 16 membres, sous la présidence de Mohamed Ali Soilih, le directeur de cabinet du chef de l’Etat trouve que c’est une « aberration » que « ces hommes continuent encore à faire la politique ». Pour Bellou, ceux qui dirigent l’opposition actuellement doivent se repentir auprès de leur seigneur.

Répondant à une invitation d’une émission politique intitulée « Jeudi politique », le directeur de cabinet du chef de l’Etat qui s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité, dont la situation qui prévaut à Mayotte ainsi que les conclusions des assises nationales, rejetées justement par l’opposition, Youssouf Mohamed Ali estime que le bilan de ceux qui dirigent l’opposition est négatif. A en croire Bellou, un homme politique comme Mohamed Ali Soilih qui a commencé la politique depuis l’époque d’Ali Soilih n’a pas réussi à accéder au pouvoir dès le 1er tour de la dernière présidentielle mais, « en tant que vice président d’un régime sortant, plusieurs ministres des Finances, il a crée un 3ème tour », ironise-t-il.

Et ce collaborateur du président Azali d’ajouter que ce 3ème tour a terni l’image des Comores. Puisque « c’est la 1ere fois dans l’histoire qu’une élection s’achève par un 3ème tour », s’explique-t-il, en croyant pouvoir gagner à Anjouan. « Le pouvoir appartient à Dieu qui le donne à qui il veut » poursuit Belou, qui dit n’avoir de leçon à recevoir ni de Mouigni Baraka, ni de Nourdine Bourhane.

Le directeur de cabinet reste convaincu que le bilan d’Azali en 22 mois « est cinq fois plus éloquent que celui des 10 ans de l’ancien régime quand Mamadou et Nourdine Bourhane étaient aux affaires ». Les slogans du candidat Azali notamment « un jeune, un emploi » sont à ses yeux une réalité. « Ceux qui font croire que l’hôpital Elmaarouf subira le même sort que l’hôtel Galawa, se trompent (…) d’ici fin avril, les travaux vont commencer », assure-t-il devant les auditeurs de la RTMC, suivie par 12 000 internautes à travers son site Internet.

Ibnou Mohamed /LGDC

4 commentaires sur Bellou appelle l’opposition à se repentir

  1. aujourd’hui mR le directeur de cabinet présidentiel chargé des armées , tu es t’aller au fond de ta valise en l’honneur du sécréaire d’etat français du ministere de l’Europe . Ton petit costume bleu slim t’allait à merveille , article phare du marché de saint denis dans le 93. La prochaine fois avec une petite cravate unie quelque soit la couleur , tu frapperas fort et les portes qui te résistent s’ouvriront délicatement .

  2. M Bellou vous etes enfermé derriere votre bureau ,vous voyez pas la la réalité le pays va mal
    un pays qui massacre son peuple qui bloque les medias
    il faut ouvrire les yeux monsieur

Répondre à MAHAMOUDOU Cheikh Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*