BILAN DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE: Saïd Larifou s’est dit satisfait

wpid-screenshot_2016-02-19-07-25-28-1.png

Le candidat du parti RIDJA à l’élection présidentielle du 21 février prochain, Saïd Larifou s’est dit satisfait du contact qu’il a déjà eu avec les militants à l’intérieur du pays. Il a fait le bilan des 4 semaines de sa campagne électorale. Globalement, il affirme avoir constaté une mobilisation exemplaire de la population.

image

A moins de 72 de la fermeture de la campagne électorale, le candidat Saïd Larifou confirme que le bilan de sa campagne est satisfaisant au regard de la grande mobilisation des populations à chaque étape de sa tournée. Selon lui, les habitants des localités visitées sont sortis nombreux pour écouter les messages des candidats. Une affluence synonyme d’un fort sentiment de vrai changement qu’espère la population. « je suis très satisfait du  déroulement de la campagne dans sa totalité. Je pense que les candidats ont su s’exprimer dans toutes les localités sans contraintes, hormis quelques anecdotes humainement constatés. Par contre, le gouvernement n’a pas eu une attitude digne de la conscience de la population en faisant des chantages, des intimidations, des licenciements et des recrutements illégaux. C’est sur ce point que le candidat soutenu par le gouvernement  a utilisé les moyens de l’Etat sur tout les front », a-t-il montré le candidat Saïd Larifou.

Un autre élément de satisfaction relevé par le présidentiable du jour est l’appropriation de son programme de société dont il a été interpellé avec force détails. « A mon coté, je suis globalement satisfait, je n’ai pas acheté personne, je suis allé avec mes convictions et mes projets  des sociétés réalistes et réalisables qui ont suscité l’espoir de notre population abimée par la misère. J’ai parlé des choses vrai et sur la santé, la justice, l’éducation, l’emploi, la société, des infrastructures routières, la jeunesse et la cohésion sociale. Et j’ai pris l’engagement d’apporter des réponses concrètes au plutôt dans un délai de 10 mois », a-t-il rappelé.

Au cours de ces quatre semaines de campagne, le candidat Saïd Larifou fait savoir qu’il n’a rencontré aucun souci dans l’organisation de ses tournées. « Je peux dire que l’accueil dans les localités fut exceptionnel. Et cela se traduit par la volonté des comoriens qui veulent un changement. Malgré cette prise de conscience, il y a une inquiétude car les régimes se ressemblent avec le même mécanisme de corruption. Ceux qui ont été à l’opposition hier et vivement critiqué le pouvoir sont ceux qui aujourd’hui légitiment le bilan de ce même pouvoir.  Ce qui fait que la population ne croit pas à l’homme politique d’aujourd’hui, synonyme de la rupture entre le peuple et les autorités publiques », a-t-il révélé le candidat Saïd Larifou avant d’ajouter que «  mon combat politique de 17 années, s’inscrit dans l’esprit et le reflet du changement  et le renouveau des Comores », a-t-il précisé. 

Encore une fois, Saïd Larifou a saisi l’occasion de dire aux populations de faire leur bon choix au regard des 25 candidats en lice. Il a par ailleurs indiqué que voter Saïd Larifou serait faire le choix du développement, de la stabilité et du progrès dont bénéficierait le pays tout entier. Concernant les procédures à suivre pour voter, il a invité l’ensemble de la population à une participation massive afin de permettre une victoire sans équivoque du candidat du parti Ridja.

Nakidine Hassane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*