Bingo, Sambi va adouber officiellement son cheval de bataille

Contribution: La convocation de Sambi devant le juge en pleine campagne va produire l’effet inverse contrairement à ce qu’a espéré l’investigateur. Il a pour objectif de bouleverser le programme des meetings de son avocat. En revanche, cela permettrait aux facebookeurs de mettre en ligne leurs vidéos pour mettre en exergue le soutien indéfectible de Sambi à maître Mahmoud. Cela dit, cette opération de communication est un bouffé d’oxygène dans la mesure où tous les images vont parler d’eux mêmes : une représentation exacte de la confiance que Sambi voue a son avocat.

Quoi que la légitimité du candidat N° 5 ne sera matérialisé que par une série de photos devant le tribunal, cela va bien évidemment éclabousser Fahami qui bataille dur pour avoir un nonce de soutient des pro Sambi.

Visiblement, Mohamed Daoud Kiki a l’esprit étriqué pour ne pas comprendre qu’il va marquer contre son propre camp. Sachant son cynisme, il doit compter sur la milice politique qui aura beaucoup à faire pour empêcher Sambi d’appeler ses militants à voter pour maître Mahamoud. A l’accoutumé, Il faudrait aussi que les forces de répression fassent autant d’usage effrénée de la force pour éloigner les journalistes qui s’en remettent tous à l’éternelle question. Qui Sambi soutient il et qui est l’imposteur?

Eu égard, tous les voix des Sambistes éparpillés déci delà seront explicitement réattribués a maître Mahamoud. Combien cela coûtera cher à Fahami et par voie de conséquence à la mouvance présidentielle ? Dans la foulée l’on se demande, n’est il pas sage que Fahami retire sa candidature pour apporter son soutien a maître Mahamoud.

En outre, compte tenu des enjeux politiques et du risque que Sambi officialise son soutient a maître Mahamoud devant un parterre de journalistes, d’ici peu l’on saura si le pouvoir ferait cet erreur monumental. J’espère me tromper mais je pense qu’il est fort probable que l’avocat rentrera bredouille car finalement son client se sera pas présenté devant le juge.

Par Cap Patrie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*