En ce moment

Blessé dans un accident de moto, il a été empêché d’accéder aux urgences d’El-maarouf par les vigiles

Une histoire surréaliste. Dimanche soir, dans les coups de 19H, un homme est parti dare-dare à l’hôpital El-maarouf pour se faire consulter aux urgences après un accident de moto. L’homme n’était en réalité pas grièvement blessé qu’il n’avait pas besoin de se faire accompagner par qui que ce soit. Il avait des égratignures au niveaux des côtes, et des petites boursoufflures. Arrivé au portail de l’hôpital, il est accueilli par les vigiles qui lui ont demandé, naturellement, sa destination. « Je souhaiterais me rendre aux urgences pour une consultation », devait répondre l’homme. Les vigiles lui auraient par la suite enjoint d’appeler le médecin qui devrait le consulter. Le blessé, un résident de Mayotte, n’en revenait pas que l’accès aux urgences soit soumis à un rendez-vous. Il est sorti de ses gonds, s’en est pris verbalement aux vigiles avant de déguerpir avec sa moto comme un boulet de canon. Contacté par La Gazette des Comores, le chargé de communication de l’établissement hospitalier qui admet que l’accès aux urgences n’est conditionné à aucun rendez-vous, estime qu’il devait s’agir d’un malentendu entre le soufrant et les vigiles.

Source: La Gazette des Comores

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*