« Bonne chance femmes intellos »

crbs0700628J’ai récemment écrit un article sur la pression qu’on mettait aux filles et aux jeunes femmes pour le mariage Si vous avez envie de le lire, c’est par ici ==> Ma fille, marie-toi ou foire ta vie

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Je pensais que ça ferait polémique, il n’en a été rien finalement. Mais sur la page Facebook du site internet, un commentaire m’a interpellé:

Je n’ai pas halluciné: ce monsieur dit quand même que personne ne voudra de moi parce que je me prends pour ce que je ne suis pas. Et qu’à force de refuser le mariage, je vais finir vieille fille

En fait, ce qui m’a frappé, c’est cette phrase: « Bonne chance à vous femmes intellos ». ça m’a rappelé un témoignage que j’avais lu il y a quelques années. Je devais avoir 13 ou 14 ans à ce moment là, mais je m’en rappelle très bien. C’était une jeune fille comorienne de 20 ans qui passait son baccalauréat, mais avec une profonde tristesse. J’ai été étonnée: comment peut-on être triste de passer un examen aussi important? En fait, elle était triste parce qu’elle ne ferait pas d’études supérieures. Parce qu’elle était promise en mariage à un homme deux fois plus âgée qu’elle qui ne « voulait pas d’une intellectuelle ». 

 J’ai senti du mépris dans ce commentaire là, comme si être « une femme intello » c’était le mal absolu. Comme si c’était un tue-l’amour en puissance.

« à force de vouloir choisir ou de critiquer vos parents vous vieillissez »
« à force de vouloir vous prendre pour celles que vous n’êtes pas, personne ne veut de vous ».
« à force de vous prendre pour des françaises […] vous vous oubliez »
.

Donc une jeune femme comorienne ne devrait pas être ambitieuse pour qu’elle puisse un jour se marier? Une jeune femme comorienne oublie ses origines quand elle s’épanouit dans ses études et le travail? On marche sur la tête…

Chers hommes comoriens qui pensent comme ce commentateur, ne vous en déplaise, je suis une femme intello, et j’en suis fière. Il y a beaucoup d’autres jeunes femmes comme moi. Si notre ambition vous dérange, tant pis pour vous. Si vous estimez qu’on perd de la valeur en tant que future épouse parce qu’on préfère se consacrer à nos études plutôt qu’à la recherche du futur mari, ce n’est pas mon problème, et encore moins celui des autres jeunes femmes. Ne vous inquiétez pas pour elles: un prétendant qui appréciera cette ambition se pointera bientôt, ça n’est qu’une question de temps. Et quand bien même aucun homme ne voudrait d’elles (quel qu’en soit la raison d’ailleurs), ça n’est pas VOS soucis. Donc merci pour votre avis, mais on s’en fout…

(article publié sur le blog « Le Bric à Brac de Nanoushkaa »: http://nanoushkaa.blogspot.com/2015/02/bonne-chance-femmes-intellos.html)

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*