Bras de fer France-Comores : une crise de couple ?

Opinion libre: Si ce n’est pas déjà fait, le divorce n’est pas loin d’être consommé entre Azali et la France. Et pour cause, tout laisse à croire qu’après cette crise de couple, politiquement parlant, Azali va surement se suicider : en marchant comme au bord d’une falaise, il n’entend pas reculer, ni céder, il continue de transgresser une constitution made in France.

Ses conseillers l’ont mis dans ce piège qui se referme sur lui : La suppression de la tournante pousse ses relations avec la France à l’agonie. Il comprend bien pourquoi mais il feint d’oublier qu’il a été conçu pour jouer les marionnettes. Venue se cacher à l’ambassade de France en fuyant bob Denard, il faut savoir que la tournante était déjà préparée à l’avance et tout a été calculé par la France d’une manière précise. C’était une occasion pour elle de lui maitriser, lui travailler pour lui remettre le pouvoir avec en clef cette tournante, qu’il faut bien croire à ses dires, azali admet lui-même aujourd’hui que c’est un système anti démocratique et anti économique. Pourquoi elle lui en veut ainsi ? La suppression de la tournante va ouvrir un boulevard au grand projet de développement à long terme ce qui bien évidement va indisposer la France de voir un jour les Comores mieux nantis que Mayotte.

Qu’Est ce qui n’a pas marché sur le plan de la France?
Il a été décidé d’un commun accord entre la France, l’Arabie saoudite et Ikilkilou de barrer la route à Sambi au profit de Mamadou. Azali devait aussi compter sur son mercenaire de Bolero pour lui ouvrir une brèche .ce triste célèbre type à déconseiller à cause de la kgbisation de ses méthodes à réussit à mettre Ikililou sous sa coupe par des chantages à la poutine. Aujourd’hui dans son point de vue, jugé trop négatif par la France, Azali a cependant un franc succès auprès de l’Arabie saoudite en maitrisant son bête noir Sambi quelle que soit la méthode choisie. Pourtant, la France est conscient que la suppression de la tournante va précipiter la chute d’Azali et ouvrir une autre brèche cette fois ci favorable a Sambi qui est féroce en démagogie et manipulation de masse.

Donc, bien que ce soit à cause de sa gourmandise qu’il est entré en conflit avec la France, Azali n’entend pas surtout manier une justice à sa botte qui va s’acharner sur Sambi et laisser le pouvoir échoir à Salami en 2021. L’Arabie saoudite n’est pas allé par 4 chemin pour lui donner raison, par contre la France sait qu’Azali est un coquille vide qui divise, désorganise sans pour autant pouvoir contrôler la suite car il ne bénéficie pas d’un soutien populaire. C’est pour vous dire que la France a le chagrin de voir la tournante disparaitre car tout lui sera imprévisible.

Enfin Amine Soeuf sous la pression de la France et l’influence d’Azali qui lui demande de lâcher du lest devient intenable et cède malgré ses convictions morale et idéologique. Amine soeuf sait que cette concession est loin de rassurer que la France va abandonner un jour le refoulement massif des comoriens à Mayotte. Au contraire, dormais des opérations de ratissage auront lieu à grande échelle puisque carte blanche est donné à chaque mahorais de traquer les comoriens partout en jouant le rôle de la police. Donc le danger est loin d’être éradiquer pour Azali car des dizaines de milliers de refoulés vont s’ériger en associations. Contre qui ? Wait and see

Par Cap Patrie

1 commentaire sur Bras de fer France-Comores : une crise de couple ?

  1. Nous pouvions bien assurer notre sécurité à Mayotte sans la France .
    Chasser ces clandestins arrogant, mal-élevés qui ont squatté nos terres et installer à Mayotte un Etat de non droit que la France n’ arrive plus à controler, cette Bidonvilisation massive de notre ile par ces pseudo- freres qui n’ ont jamais souhaité du bien etre des Maorés, mais ils nous profitent dans tous les domaines et manifestent incéssament pour tirer les Maorés dans leur précarité.
    Comme la France nous en empéche, cela ferait longtemps que nous les auront chasser , comme ils ont été chasser de partout , de Majunga, zanzibar à Tanzanie , ça allait » etre oeil pour oeil , dent pour dent » . ILs peuvent nous traiter des extrimistes et de tous les vocabulaires comme d’ habitude.
    La France essaye d’ éviter un bain de sang car elle connait la détermination des Maorés et nous n’ allons pas céder cette fois-ci .
    En 2014 , le soulevement populaire des Noirs sud Africains lorsqu’ils chassaient de leur territoire les Africains des autres pays venus s’installer massivement en Afrique du sud , les a t’ont traiter des racistes ?.Les Comoriens doivent ouvrir leurs yeux et arreter leurs argument à deux bals : freres , meme sang , meme religion dans le meme archipel séparés des bras de mers . l’ Afrique et les Africains sont des freres et soeurs , délimités par des frontieres pourtant ils se disputent .
    Combien de fois les Anjouanais et les Mohéliens ont été chassé à Moroni ? .
    Vous voulez continuer à nous prendre comme des aveugles et continuez à nous asphixier chez nous .A un certains moment il faut arreter votre abus et penser à vous revolter pour développer votre union haineux et mensongére et arreter de passer votre temps à dénigrer les Maorés. Vous etes vraiment pathetiques les Comoriens .
    Que le grand Dieu vous ramene à la raison .

Répondre à ANDHUME Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*