En ce moment

Bureau géologique: des changements de poste tous azimuts en représailles

La riposte de la Direction du Bureau géologique des Comores ne s’est pas fait attendre. Une vraie chasse aux sorcières est en effet lancée au sein du Bgc suite à la grève enclenchée depuis lundi dernier au sein de l’institution. Les décisions de remplacement tous azimuts des agents grevistes pleuvent depuis hier ( voir photos) .

le Directeur général aurait ordonné la responsable des ressources humaines de faire des notes de suspensions des grévistes. Celle-ci aurait refusé. Elle sera remplacée au pied levé par un autre agents ( du même village que le directeur général.)

Rappelons que depuis lundi 9 décembre dernier, des agents du Bureau Géologique des Comores (BGC) sont en grève. Ce même jour le directeur général, Salah Eddine Saïd Ahmed Cheikh a été empêché d’entrer dans les lieux.

Selon les informations que nous avions pu recueillir à chaud ce jour là, les employés du BGC dénoncent, entre autres, «la paralysie de l’institution», «les détournements quotidiens», «l’incompétence du directeur général», et«sa mauvaise gestion».( lire précédent post) .

En réponse, lors d’un point de presse tenu lundi 9 décembre le directeur général avait attaqué en accusant certains de ses agents de malversations.

Par Kamardine Soulé

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*