Campagne référendaire : La mouvance a ouvert son quartier général dans le Hambuu

Plus d’une semaine après son ouverture, la campagne pour le référendum du 30 juillet, commence à s’inviter dans les espaces publics. Si l’Union de l’opposition refuse de faire campagne pour le Non, rejetant la constitutionnalité du processus, les partis qui soutiennent l’action gouvernementale ne chôment pas. Dimanche, 8 juillet, la mouvance a organisé un grand rassemblement tout près du collège de Mbibodjuu. Celui-ci avait vu la participation de plusieurs ténors du gouvernement à l’instar du secrétaire général du gouvernement, du vice-président de l’Assemblée nationale, du ministre de l’Intérieur, pour ne citer que ceux-là

L’objet de ce grand meeting est de lancer officiellement la campagne dans la région et ouvrir à cette occasion, le quartier général dans lequel seront coordonnées les actions de la mouvance.

Parlant au nom de la jeunesse de Hambuu, Mohamed Hassane alias Kapachia, estime que «le temps est venu pour soutenir le président». «Les avantages liés à la stabilité de l’électricité parviennent au fin fond du pays. Sans aller plus loin, mon père est le premier bénéficiaire car avant, étant pêcheur, il avait du mal à congeler ses poissons. Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin d’aller à Moroni grâce à la régularité de l’électricité», déclarait un jeune qui ne serait rien de moins que le président de la Commission électorale communale indépendante (Ceci) de la commune de Hambuu ya Ntsinimwapanga.

Une réduction des dépenses publiques

Le directeur du bureau de la mouvance dans le Hambuu, qui a énuméré la liste des membres élus avec lui, a appelé l’assistance à faire campagne en défendant le contenu du projet référendaire. «Celui qui nous apportera la santé, l’électricité, les routes mérite notre accompagnement. C’est le plus important. Le programme de l’assurance maladie évolue bien. Peu de pays ont engagé une telle reforme. D’ici l’année prochaine elle sera opérationnelle. Le pauvre aura accès à des soins. Ceux-ci ne demeureront pas le luxe des riches. Alors soutenons donc le président de la République», a lancé le patron de la mouvance présidentielle. Sommes-nous censés comprendre que la tournante et l’autonomie des îles doivent être relayés au second plan? «J’ai accepté de prendre la parole en guise de respect aux organisateurs de ce meeting. Sachez que je ne suis pas le rédacteur de ce projet comme certains le laissent entendre. J’ai juste participé aux Assises nationales», a lâché pour sa part, en introduction, l’ancien gouverneur de l’île autonome de Ngazidja (2006-2010), Mohamed Abdoulwahabi.

Le leader de l’Alliance pour la sauvegarde des institutions (Apsi) a tenu un discours axé sur la réduction des budgets colossaux prévue dans la nouvelle Constitution. «Ce nouveau projet tourne autour de deux principaux points : la sauvegarde de l’Unité nationale et la décentralisation. En analysant de près, les remèdes proposés dans la Constitution de 2001 pour lutter contre le séparatisme, ils n’ont pas éradiqué le problème. L’insularité s’est profondément ancrée avec la tournante. Des articles consacrés au droit économique et social sont insérés dans ce projet. Voilà des raisons pour justifier le soutien de ce vote», a ajouté cet ancien candidat à la dernière élection présidentielle.

Abdou Moustoifa / Alwatwan

2 commentaires sur Campagne référendaire : La mouvance a ouvert son quartier général dans le Hambuu

  1. Les maorais avaient raison de se détacher et prendre leur destin en main , je me demande qu’est ce que les mohéliens et anjouanais continuent à se rabaisser devant les wagazidja , il est temps que Moheli et anjouan prennent leur destin en main.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*