CAN : les Etalons acclamés à leur retour au Burkina malgré la défaite

11 février 2013

CAN : les Etalons acclamés à leur retour au Burkina malgré la défaite

L’international burkinabè Jonathan Pitroipa escorté par des policiers lors du retour de l’équipe à l’aéroport de Ouagadougou, le 11 février 2013. ©AFP

OUAGADOUGOU (AFP) – (AFP)

Les Etalons
ont été acclamés lundi soir par des milliers
de supporters à leur retour à Ouagadougou, au
lendemain de la défaite du Burkina Faso face au Nigeria
en finale de la CAN-2013 de football à Johannesburg, a
constaté un journaliste de l’AFP.

Accueillis à l’aéroport de la capitale par les
membres du gouvernement conduits par le Premier ministre Luc
Adolphe Tiao, qui les ont félicités
chaleureusement, les joueurs, rayonnants, se sont
prêtés de bonne grâce à des séances
de photos avec des supporters surchauffés.Les services
de sécurité étaient manifestement
débordés par l’affluence.

Puis le cortège des Etalons s’est mis à traverser
la ville.Des milliers de fans étaient massés le
long des grandes artères, habillés aux couleurs
nationales et agitant des drapeaux.Les joueurs devaient
rejoindre ensuite leur hôtel.

Mardi matin, nouveau bain de foule : les héros du Burkina
sont attendus au Stade du 4-août, le plus grand stade
de la ville, pour y être décorés.Ils seront
dans la foulée reçus par le président Blaise Compaoré.

Le Burkina a
perdu 1 à 0 face au Nigeria dimanche, à l’issue de
sa première finale en Coupe d’Afrique des Nations.

Les autorités de ce pays pauvre d’Afrique de l’Ouest ont
appelé la population, via tous les médias locaux,
à fêter le retour des Etalons.A cette fin, elles
ont même décrété l’après-midi du
lundi « chômé et payé » dans le public
comme dans le privé.

Mais certains ont préféré dédier toute la
journée aux vice-champions d’Afrique : les
élèves des collèges et lycées de
Ouagadougou ont carrément séché les cours. »On va faire la fête avec nos héros »,
expliquait dans la matinée Sabrina Zoundi, une lycéenne.



Share

Tous droits de reproduction et de représentation

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*