Célébration de la JIF 2016

wpid-screenshot_2016-03-08-16-07-34-1.png

Les Comores ont célèbre de 8 mars 2016, la journée internationale de la femme (JIF).  La célébration officielle a été organisée au foyer des femmes de Moroni  par la Vice-présidence en charge du Ministère de la Santé, de la Solidarité de la Cohésion de la de la promotion du Genre. Elle a été présidée par la Vice-Président Fouad Mohadji et a vu la participation Gouverneur par intérim de l’ile autonome de Ngazidja, de deux candidats à l’élection présidentielle, Mohamed Ali Soilihi et Mouigni Baraka Said Soilihi, de plusieurs élues femmes et des Représentants du corps diplomatique et des organisations internationales accrédités aux Comores. Le thème 2016 pour la Journée internationale de la femme est Planète 50-50 d’ici 2030 : Franchissons le pas pour l’égalité des sexes.

image

Initialement prévue pour être célébrée à Domoni à Anjouan, la journée a finalement été célébrée à Moroni grâce au plaidoyer du Chargé des programmes de l’Unicef, Ismael SAADI. Lors de la réunion de préparation de la journée organisée le 15 janvier 2016  à la salle de conférence du Ministère de la santé, il avait plaidé pour la célébration de la journée à Moroni en raison de la tenue de la primaire de l’ élection présidentielle  à la Grande Comore et de la nécessité de faire signer les trois candidats admis à l’unique tour de l’élection présidentielle du 10 avril 2016, des engagements pour la promotion des droits de la femme.  Cette proposition a été approuvée par les participants de cette réunion et a permis ainsi la signature ce 8 mars 2016 par deux des candidats à l’élection présidentielle d’un mémorandum portant sur les droits de la femme. Le Directeur de campagne du candidat Azali Assoumani a pris l’engagement que ce dernier apposera sa signature à ce document dès sa réception.

Plusieurs discours ont été prononcés lors de cette cérémonie. Mais le discours qui a marqué les esprits est celui prononcé par la première femme élue députés des Comores, Mme Sitou Raghdat Mohamed. Cette ancienne Ministre a fait l’historique des droits de la femme en politique depuis l’accession de l’indépendance des Comores et a souligné sans langue de bois que les femmes demeurent sous représentées dans les instances de prise de décision : 1 seule femme élue député en 2015, 4 femmes élues maires et seulement 7 femmes nommées ministres depuis 1990. Elle a appelé les femmes à plus d’unité pour en vue de renforcer  leur lutte pour la promotion de leurs droits.

La fin de de la cérémonie a été marquée par la remise des médailles aux femmes élues et candidats aux dernières élections législatives et municipales, des conseillers des iles, à l’élection des gouverneurs et du Président de l’Union de cette année 2016.

Comoresdroit

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*