Célébration de la journée mondiale des villes: L’opération zéro sachet est lancée

wpid-screenshot_2015-11-02-16-00-23-1.png

La commune de Moroni a célébré samedi à la place de l’indépendance, la journée mondiale des villes. L’occasion pour le maire de la ville, Mohamed Daoud, de lancer officiellement l’opération « zéro sachet ».

image

La mairie de Moroni a célébré le week-end, la journée mondiale des villes, à la place de l’indépendance. Un événement qui a vu la présence du président du conseil de l’île de Ngazidja, du maire de la capitale, Mohamed Daoud alias Kiki ainsi que du directeur général de l’environnement.

Dans son allocution, Mohamed Daoud a dit l’importance de cette journée mondiale des villes, consacrée par l’ONU pour conférer une valeur inédite aux villes du monde entier. L’occasion pour le maire de la capitale de lancer « l’opération zéro sachet » qui consiste en la collecte de sachets, véritable fléau pour l’environnement.

« Interdire l’usage et l’importation des sachets aux Comores est propice non seulement à l’environnement, mais aussi à la propreté de notre pays en général, et de notre capitale Moroni, en particulier », a dit M. Daoud.

Une opération génératrice d’emplois, à l’en croire, puisqu’elle permettra aux artisans de la place de proposer des produits d’emballage en remplacement du sachet, plus respectueux de l’environnement.

Dans cette optique, une compétition consistant en la collecte de sachets au niveau de la capitale est organisée du 31 octobre au 12 novembre prochain. Les gagnants, ceux qui auront récolté le plus de sacs plastiques, se verront décerner des billets d’avion et de bateau pour des séjours sur les iles sœurs.

Pour les étudiants, la commune se propose d’assurer le paiement de deux mois d’abonnement pour leur transport à l’UDC, a ajouté le chef du parti Orange. La remise des prix est fixée au 12 novembre.

Pour les nombreux vendeurs de sachets de la capitale en revanche, cette initiative sonne comme une véritable douche froide. Nombreux sont ceux qui subsistent grâce à la vente de ces produits bons marchés, utilisés par tous.

Ibrahim Ali / LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*