Cellule fantôme Intempéries aux Comores : quand l’ambassade des Comores à Paris et la ‘’ cellule unique’’ soignent les apparences

Intempéries aux Comores : quand l’ambassade des Comores à Paris et la ‘’ cellule unique’’ soignent les apparences

A l’heure où le pays traverse une crise majeure due aux intempéries qui laissent derrières elles des milliers et des milliers des victimes, à l’ambassade des Comores à Paris, on soigne les apparences et on cherche à montrer que les initiatrices et initiateurs de ce spectacle désolant, travaillent pour venir en aide aux malheureux victimes. Or, ce qui est certain, cette cellule ainsi qu’à l’ambassadeur lui-même, veulent attirer l’attention des autorités comoriennes pour de raisons mesquines d’ordre personnel, mais le vrai travail se fait sur le terrain par tous les comoriens touchés par ce drame. Tous mouillent leurs chemises un peu partout sur le territoire français, frappent à toutes les portes, et mobilisent nos compatriotes qu’on rend hommage ici pour leur disponibilité.

 

Cette cellule dite unique a eu le culot de saisir toutes les organes de presse aux Comores de ne plus diffuser quoi que ce soit, si ça n’émane pas d’elle, alors que tout ce qu’elle communique à la presse à Moroni et aux autorités, est le travail fait par certains parmi nous dont les résultats sont positifs. Derrière cette manœuvre, se cache des ambitions démesurées de la  part de  certaines personnes qui n’arrivent pas à mobiliser leurs communes mais se contentent de parler d’une cellule unique qui ne dispose pas de bureau et encore moins de moyens de travail comme cela a été annoncé par Abdallah Mirghane qui brille pour son absence dans ces événements douloureux.

 

Comment on peut se laisser berner par un ambassadeur qui vient d’être accablé par un audit dont ses supporteurs cherchent à le protéger via cette douleur qui frappe tout un pays ? On lit partout que l’argent de l’ambassade a été détourné, et les experts de la cellule unique qui l’entourent cautionnent ces actes par leur présence auprès de lui. C’est inadmissible.

 

Le secrétaire général de la cellule, un expert en politique communale a fui sa ville dont il a été élu avant d’être radié de son parti, pour venir jouer les prolongations dans la confusion et diviser les uns et les autres, par quel intérêt, à lui seul, il peut expliquer. Le poste de Commissaire à la diaspora s’est invité dans ce malheur et chacune et chacun veut se rapprocher des autorités nationales par le biais de cette cellule fantôme créée à l’ambassade des Comores à paris.

 

Ayant pris part dans deux de leurs réunions, on a pu constater que le but de cette cellule est de s’effrayer un passage vers le sommet et non travailler pour venir en aide à nos compatriotes touchés par ce drame. Oui, il faut le dire ici car fini ces temps où l’arrogance, le mépris, la haine et la rancœur doivent toujours primer au détriment de notre destin commun. On n’arrive pas à expliquer le comportement de l’ambassadeur qui nous a réunis dans son bureau, nous promettant de tout et au final c’est de la fumée. Et ce qui est regrettable ce sont ces personnes censées comprendre en l’occurrence le président du Refoc et son secrétaire, qui n’est pas un élu mais qui occupe cette fonction, et qui, devant nous à l’ambassade, s’est livré à un exercice de moralisateur alors qu’au fond c’est de l’arnaque. Comme disait l’ambassadeur Hamada Hamadi, dans un article publié sur nos blogs : ‘’ méfiez-vous des requins’’, durant ce drame.

 

Vos frères et sœurs comoriens choqués par cette cellule fantôme

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*