En ce moment

C’est faux, Soeuf Mohamed El Amine n’a rien fait pour redorer l’image du pays

Tribune: C’est faux, Soeuf Mohamed El Amine n’a rien fait pour redorer l’image du pays. Et n’a rien œuvré pour l’intérêt du peuple comorien.

Ça aurait était un éloge funèbre, je me soumettrais aux interprétations de certains fanatiques qui soutiennent l’idée selon laquelle : On s’abstient de parler du côté sombre d’un défunt, on se force plutôt à inventer des mérites. J’avoue qu’il faut être un vrai hypocrite pour accepter un tel job. Soeuf est encore là. Passons.

Qu’attendez réellement, des faits et non des spéculations le peuplé comorien de la part de la chancellerie ( diplomatie) comorienne après 45 d’indépendance ?

1️⃣ Indépendance inachevée, le peuple comorien attendait des avancées sur le retour de l’île sœur Mayotte au sein de son giron naturel.

Qu’a-t-il fait sem El- Amine Soeuf ? Il a comme ses prédécesseurs, pire encore hypothéqué la question de l’île de Mayotte, moyennant quelques  » Pesos ». Disons qu’il a fait mieux que son aïeul : Andriantsuli . Là où nos voisins Malgaches ont fait plus des pas en avance pour récupérer les îles Eparses, Soeuf à fait un rebond en arrière qui a plus que jamais mis à mal la possibilité d’un retour de Mayotte.

Conséquences de la diplomatie foireuse de Soeuf, il ny’a jamais eu plus de morts, d’expulsions, de nos concitoyens dans nos eaux ( Mayotte, et autres îles) que pendant ce trois dernières années.

2️⃣ Redorer l’image de notre pays, c’est ce que tout un peuple attend depuis 45 ans. Des présidents sauvagement assassinés, déportés. Des manœuvres d’instabilité perpétuées par des forces obscures sans la moindre démarche pour maître au clair ces multiples humiliations.

3️⃣ La diaspora, Amine incarne la déception des ressortissants comoriens partout dans le monde. La question du vote de la diaspora, 8l s’est jamais intéressée. Les difficultés que rencontrent les comoriens à l’étranger, rien n’a jamais était fait dans « l’art de la diplomatie ». Souvent des pertes humaines, des souffrances et humiliations ( esclavage en Libye, ressortissants bloqués partout suite au covid 19 ), Air Darasa de Djibri et la diaspora ont fait mieux que l’Etat.

La liste est longue pour dresser le tableau noir du bilan de Amine aux manettes de la diplomatie comorienne.

Cependant, tout n’est pas noir, Amine a mouillé le maillot pour détruire les institutions et la démocratie consolidés pendant un 1/4 de siècle. Ceci afin de satisfaire les fantasmes machiavéliques de son tonton.

Bref, ce pot d’adieu à Beit Salam ce samedi, n’est rien d’autre qu’une « auto-jubilation » d’une famille ( Oncle, cousin) d’avoir réussi avec ruses à tromper tout un peuple.

Ces genres de contes ( Ndele dzimkuu ) , il faut raconter à vos enfants, sûrement pas à un citoyen comorien averti.

BenAliMbae * Mhori *

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*