C’est le choc, Ahmed Wadaane arrêté et traîné par terre par les gendarmes

La répression rappelle les heures sombres de la dictature des mercenaires aux Comores. Ahmed Wadaane, un des responsables de l’opposition, a été arrêté sauvagement et traîné par terre par les gendarmes lors d’une manifestation pacifique. Une violence sans précédent contre l’opposition s’est installé aux Comores. Un climat de peur et de terreur sont imposés par le gouvernement.

Il aurait été blessé pendant l’arrestation, son pantalon, sa montre et ses habilles enlevés sous les yeux de tout le monde. L’humiliation des leaders de l’opposition est utilisée comme une arme contre l’opposition.

wadaane

«Cette mobilisation a pour but de défendre la démocratie, l’état de droit et le retour à l’ordre constitutionnel» a déclaré, Ahmed Wadaane, avant son arrestation.

6 commentaires sur C’est le choc, Ahmed Wadaane arrêté et traîné par terre par les gendarmes

  1. Merci l’Union des Comores, merci azali, et bravo, pour la dictature indépendante des Comores, merci de montrer au monde entier ce qui est réellement l’Union des Comores. Merci de prouver au monde votre hypocrisie, votre arrogance inégalable. Et surtout bravo a tous les comoriens qui vivent paisiblement à Mayotte et dans d autres territoire français,merci de briller par votre silence, détestable, quand il s’agit de dénoncer la dictature comorienne. Profiter pour prendre conscience de ce qui est les Comores.

  2. Et ce sont ces responsables de parties à la t^te de l’opposition du gouvernement comorien sinon des membres de leur famille aujourd’hui qui réfléchissaient à une solution de génocide pour Mahorais.
    Un retour de bâton qui vient de vos propres rangs!

  3. Une raison de plus que Mayotte a bien fait son choix , c’est Dieu lui même qui a béni Mayotte en l’évitant de cette union barbare , hypocrites de soit disant musulmans . Mayotte est certes sous l’autorité françaises , mais en paix et à l’abris des sauvages comme Azali et sa famille de voyous voleurs . Un commandant de la gendarmerie borné et corrompus , un chef d’état major sous les ordres d’un fou malade président , l’histoire vous jugera , bande de voyous , vive Mayotte française.

  4. Azali on auras ta tête de mougabé tu peux briser le peuple le reprimander.Mais viendra un jours ou on n’aura ta grosse tête de mougabé.Une fois que tu auras fais ton referendum il y aura séparation entre les 4 iles l’union ne seras plus.Mais qu’elle honte traité un citoyens de la sorte tu mérite la corde adjali ya comores.

  5. C’est scandaleux quand on voit cela ! Et il est ridicule le ministre Souef dans son interview avec le journal de Mayotte 1ère quand il dit q’il y a la paix au Comores. La paix sous la violence. Les Mahorais ont raison de refuser le détournements des deniers publics, le manque de démocratie, la violence faite par la police et les gendarmes comoriens pour soi disant maintenir la paix. Vous n’avez qu’à voir la violence que les grévistes à Mayotte font à l’encontre des policiers et des gendarmes et pourtant, vous ne verrez jamais une telle réponse de violence de la part des gendarmes ou des policiers à Mayotte. Il n’y a pas de paix aux Comores, il n’y a que la peur de la violence de l’armée et des gendarmes

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*